Ordre de la Libération Menu
Jacques Pernet
<< Tous les compagnons

Jacques Pernet

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Jacques Pernet est né le 22 mai 1911 à Besançon dans le Doubs. Son père était officier des Haras.

Après des études secondaires, il travaille à l'Inspection des Agences Coloniales et Etrangères du Comptoir National d'Escompte de Paris.

Il fait son service militaire au 9ème Zouaves à Alger en 1937 avant d'être mobilisé en août 1939 comme aspirant de réserve et affecté au 225ème R.I.

En juin 1940, refusant la défaite, il passe en Angleterre et rallie les Forces Françaises Libres le 1er juillet.

Affecté comme lieutenant au 2ème Bataillon de la 13ème Demi-Brigade de Légion Etrangère (13ème DBLE), il prend part à toutes les campagnes de son unité.

Il participe à l'opération de Dakar puis à la campagne du Gabon en novembre 1940 avant de partir pour l'Erythrée combattre contre les Italiens, notamment lors de la prise de Keren le 27 mars 1941.

Jacques Pernet combat en Syrie en juin 1941 puis s'illustre particulièrement en Libye lors du siège de Bir-Hakeim en mai-juin 1942.

Chef de section, le 27 mai, lors de l'attaque massive de la Division italienne Ariete, il commande avec sang-froid le tir de pièces de 75 antichars après avoir laissé s'approcher au plus près les blindés ennemis. Il met hors de combat et capture un grand nombre d'équipages italiens dont deux officiers. Chargé d'assurer la protection de la porte Est de la position jusqu'au 10 juin - date de la sortie en force de Bir-Hakeim - il s'acquitte parfaitement de sa tâche faisant de nombreux prisonniers, détruisant plusieurs véhicules ennemis et brisant deux attaques. Son comportement lui vaut l'attribution de la Croix de la Libération.

Après Bir-Hakeim, le lieutenant Pernet stationne à Alexandrie avec la 13ème DBLE avant de se porter au sud de la ligne d'El Alamein où, le 24 octobre, pendant le décrochage de la position de Nag Rala, il remplace son capitaine grièvement blessé, prend le commandement de la Compagnie et la ramène en bon ordre malgré la violence des combats.

Après quelques mois passés à Tobrouk en Libye, la 13ème DBLE part, en avril 1943, pour la Tunisie où elle s'entraîne et se rééquipe en vue du débarquement en Italie.

Le 21 mai 1944, à Monte Leucio en Italie, devenu capitaine, commandant de compagnie, Jacques Pernet dirige " avec le plus grand calme " le feu de sa compagnie et de deux sections de mitrailleuses et repousse successivement jusqu'au corps à corps trois contre-attaques ennemies, consolidant sa position et assurant la couverture du Bataillon.

Trois fois cité et quatre fois blessé, Jacques Pernet poursuit après la guerre une carrière dans l'Administration.

Il est successivement Sous-Préfet de Savoie puis Directeur de l'Administration Générale au Ministère des Anciens Combattants et Directeur Général de l'Office Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Il est membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis juin 1969.

Jacques Pernet est décédé le 1er mai 2002 à La Rochelle. Il est inhumé à La Roche Canillac en Corrèze.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 9 septembre 1942
• Grand Officier de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes
• Médaille du Levant
• Médaille des Blessés
• Croix de Guerre belge
• Chevalier de l'Ordre de Léopold (Belgique)
• Croix de la Vaillance Polonaise

Imprimer