Ordre de la Libération Menu
<< Tous les compagnons

Némir

BM 3
BM 4

Né vers 1904 à Fort Lamy (Tchad), Némir est originaire de la région de Mango.

Engagé volontaire pour 4 ans au Régiment de Tirailleurs Sénégalais de Tchad (RTST) le 25 septembre 1924, il est affecté à la 11e Compagnie le mois suivant et est admis ensuite au peloton des élèves caporaux à Abeché, d'avril à septembre 1925 avant de rejoindre la 11e Compagnie à l'issue des cours.

Rengagé pour trois ans en mai 1926 il est désigné pour servir en métropole et débarque à Bordeaux en juin 1927. Affecté, semble-t-il, au 16e RTS à Montauban le 1er juillet 1927, il est nommé caporal le 1er novembre et est muté le même jour à la 11e Compagnie à Castelsarrazin.

Némir est ensuite affecté à la 9e Compagnie le 1er mai 1929 et prolonge son séjour d'un an. Il est nommé sergent le 27 décembre 1930. Rengagé pour cinq ans au titre du 16e RTS il est rapatrié pour fin de séjour le 20 juin 1931 et arrive à Fort-Archambault en août 1931. En décembre, il est affecté à la 1ère Compagnie du RTST.

Le 2 juillet 1932 le sergent Némir se rengage pour un an. Désigné pour la relève du groupe III, il sert à la 8e Compagnie.

Affecté à la 3e Compagnie du RTST le 1er février 1937, il se rengage de nouveau pour deux ans. Nommé sergent-chef en août 1937, il est muté, successivement, à la CHR, à la 5e, 17e et 5e Compagnie à nouveau en mai 1940.

Le 26 août 1940, date du ralliement de Tchad, le sergent-chef Némir passe à la France Libre.

Il est affecté à la 11ème Compagnie du Bataillon de Marche n° 3 à la constitution de ce corps au Tchad le 1er décembre 1940.

Avec le BM 3 Némir prend part à la Campagne d'Erythrée, se distinguant particulièrement au combat de Cub-Cub du 21 au 23 février : sa ténacité et son soutien au moral des tirailleurs lui valent d'être cité à l'Ordre de l'Armée, il prend également une part active à la bataille de l'Engiahat (Keren) du 14 au 28 mars 1941.

Le 10 mai 1941 Némir débarque en Palestine et est remis 2ème Classe.

Il est affecté au BM 4. qui part en opération en Syrie, puis en Somalie Britannique, où, le 4 août 1941, il retrouve son grade de caporal et, enfin, en Abyssinie.

En avril 1942, il est renvoyé sur le Levant. Arrivé à Berbera le 25 avril 1942, il embarque le 30 mai et débarque à Suez le 5 juin 1942. Il séjournera alors au col de Zahle, puis à Tripoli, jusqu'au 12 janvier 1943, date à laquelle il sera dirigé sur l'Egypte, puis la Cyrénaique.

En station à Tobrouk du 15 janvier au 18 avril 1943.

Avec le BM 4, intégré désormais à la 2e Brigade de la 1ère Division Française Libre, il est dirigé sur la Tunisie où il entre le 29 avril 1943. En station à Stilka du 3 au 6 mai 1943. En opérations à Takrouna du 7 au 13 mai 1943, à Hammam, Sousse du 28 mai au 8 juin 1943, et à Zuara (Tripolitaine) à partir du 11 juin 1943.

Némir est nommé sergent le 7 juin 1943.

D'après les mentions extrêmement succinctes de son dossier militaire, Némir aurait alors été envoyé sur le Tchad, puis libéré en fin de service actif en date du 13 novembre 1943.

Il se retire à Fort-Lamy.

Le sergent Némir est décédé le 21 décembre 1953 au Tchad, à Fort-Lamy (N'Djamena) où il est inhumé.

• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre avec Palme
• Médaille coloniale avec agrafes " AEF ", " Erythrée "

Imprimer