Ordre de la Libération Menu
Léon Nautin
<< Tous les compagnons

Léon Nautin

BCRA
SAP
Réseau Action

Alias : Léon Nury - Clos - Avocat - Léon Nodier

Léon Nautin est né le 23 décembre 1909 à Saint Etienne dans la Loire.

Officier de réserve, il est chef de cabinet du préfet de la Loire à partir 1931.

Relevé de ses fonctions en octobre 1940, il entre au service de la Résistance dès mai 1942 quand il est recruté comme adjoint par Eugène Bornier, alias Sol, chef du réseau d'action du même nom (Sol est un sous-réseau du réseau Ali-Tir) dans la région de Saint Etienne.

En qualité d'agent P2 (permanent), il est immatriculé au Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) et participe à de nombreuses opérations de parachutages, dont la première effectuée à Saint-Etienne, distribue des tracts et imprime des journaux clandestins.

Recherché par la Gestapo, Léon Nautin gagne la région bordelaise. Il devient l'adjoint de Guy Chaumet, chef du Bureau des opérations aériennes (BOA) de la région B (Bordeaux). Il procède à la mise en place des équipes et organise la réception des parachutages du BCRA, les services secrets de la France libre.

Sur ordre, il rejoint Londres par une opération Lysander dans la nuit du 15 au 16 novembre 1943. Mu par son ardent patriotisme, il se porte volontaire pour une nouvelle mission spéciale et est réintroduit en France en qualité d'officier des opérations aériennes de la région du Puy, considérée alors comme une des plus importantes au point de vue stratégique.

Il est parachuté dans les Landes le 4 février 1944 au titre de la mission Avocat qui est également son nom de code. Il est alors chargé de mission de 1ère classe et désigné comme chef d'opération de la région R 4 (Toulouse).

Le 11 février 1944, sans avoir pu rejoindre son poste, il est arrêté à Bordeaux sous l'identité de Léon Nodier par la police française qui le remet immédiatement aux Allemands. Il préfère se donner la mort en absorbant une pilule de poison, plutôt que de risquer de compromettre la sécurité de ses camarades de combat et la réussite de sa mission.

Le capitaine Léon Nautin est inhumé à Bordeaux puis, après la libération de la ville, son corps est transporté à Saint Etienne. Ses cendres se trouvent depuis 1995 dans la crypte du Souvenir français au cimetière du Crêt de roc à Saint Etienne. Ses deux frères, Pierre et Marius étaient également résistants.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 19 octobre 1945
• Croix de Guerre avec palme
• Médaille de la Résistance

Imprimer