Ordre de la Libération Menu
René Mondenx
<< Tous les compagnons

René Mondenx

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

René Mondenx est né le 24 janvier 1911 à Saint Paul les Dax (Landes).

Le 17 novembre 1931 il s'engage pour une durée de 18 mois, à Bordeaux, et est affecté au 3e Régiment de Zouaves.

Rendu à la vie civile, il exerce le métier de lithographe pendant quelques temps avant de s'engager à nouveau, pour 5 ans, à Toulouse au titre du 1er REI en 1937.

Légionnaire de première classe le 24 décembre 1939, il est nommé caporal le 4 mars 1940. Il est ensuite affecté au Bataillon de Marche Type Montagne de la Légion Etrangère qui devient, plus tard, la 13e Demi Brigade de Légion Etrangère (13e DBLE).

De mai à juin 1940, il prend part à la campagne de Norvège et aux combats devant Bjerkvik.

Débarqué en Angleterre le 21 juin 1940, refusant l'armistice, il s'engage, pour six mois, aux Forces Françaises Libres le 1er juillet 1940.

Affecté à la 14e DBLE, nommé sergent le 16 juillet 1940, René Mondenx part alors avec sa compagnie pour l'Afrique (opération de Dakar). En novembre, la 14e DBLE devient la 13e DBLE et le mois suivant, René Mondenx s'engage pour la durée de la guerre.

Au sein de sa compagnie il prend part au ralliement du Gabon, puis à la campagne d'Erythrée de février à mai 1941. Il gagne ensuite la Palestine avant de participer à la campagne de Syrie en juin 1941.

Affecté au 2e Bataillon de Légion après la campagne de Syrie, il est promu sergent-chef.

Le 1er janvier 1942, en cantonnement près du Caire, la 13e DBLE s'empare de la garnison d'Halfaya et, à la mi-février, relève une équipe à Bir-Hakeim.

Le 27 mai 1942, à Bir-Hakeim, René Mondenx est alors chef d'une pièce antichars, il détruit plusieurs chars ennemis faisant preuve d'un grand calme au feu, et montre un bel exemple de courage pour ses hommes.

Il suit les cours d'aspirant à Zuara en Tripolitaine et obtient son brevet de chef de section avant de rejoindre la Tunisie en août 1943. Il est nommé adjudant le 1er octobre 1943 et combat en Italie à partir d'avril 1944 en qualité de chef de section.

Il embarque à Bizerte, avec la 1ère Division Française Libre pour débarquer en France, en Provence, le 17 août 1944.

Pendant la campagne de France, il se distingue en Alsace par sa belle attitude au feu. Lors des opérations du 25 au 31 janvier 1945, il effectue de nombreuses patrouilles, rapportant des renseignements précieux. Le 27 janvier, il fait quatre prisonniers.

Le 20 février 1945 il est nommé adjudant-chef. Sur la côte de Colla Bassa, le 17 avril 1945, il réussit à installer sa section, composée de quinze hommes, à moins de 100 mètres des emplacements ennemis. Cloué au sol par le tir d'armes automatiques allemandes il riposte avec un sang-froid remarquable et obéit à l'ordre de repli sans pertes dans sa section.

Démobilisé après la guerre, il se rengage en 1947, et participe aux combats en Extrême Orient où il est blessé, par éclats de mine en 1949, puis en Algérie.

Revenu à la vie civile, il occupe à Oran entre 1956 et 1962, un poste de cadre dans une compagnie immobilière. En France il occupe ensuite un poste similaire à la Société Centrale Immobilière à Paris.

René Mondenx est décédé le 12 juin 1971 à Bergerac (Dordogne). Il est inhumé au cimetière de Pessac (Gironde).


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39-45 (3 citations)
• Croix de TOE (3 citations)
• Croix du Combattant 39/45
• Médaille des Blessés
• Médaille Coloniale avec agrafes
• Médaille du Levant
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille Commémorative 1939-1945

Imprimer