Ordre de la Libération Menu
Paul Milleliri
<< Tous les compagnons

Paul Milleliri

Front National
Resistance Corse

Alias : "Orgono"

Paul Milleliri est né le 16 octobre 1902 à Sotta (Corse), où ses parents sont exploitants agricoles.

Il entre à l'Ecole normale Instituteur en 1919 et en sort en 1922.

Après avoir exercé la profession d'instituteur, il entre dans l'administration et devient adjoint des Services civils de la France d'Outre Mer.

En fonction à Lomé (Togo) en 1939, il est mobilisé à la déclaration guerre.

Refusant l'armistice, le 25 septembre 1941, il tente de gagner le territoire britannique en compagnie d'un commis administratif, Michel Folamy.

Alors qu'ils essaient de passer la frontière tous deux sont arrêtés, "en vertu du décret du 10 septembre 1940 autorisant les Gouverneurs (…) à interner (…) les individus dangereux pour la défense nationale et pour la sécurité publique". Paul Milleliri est donc interné provisoirement dans un local de la prison civile de Lomé. Et, après enquête, il est jugé le 27 janvier 1942.

Acquitté, mais révoqué de son poste, il est rejugé et condamné à mort puis sauvé en dernier recours par son avocat.

Sorti de prison fin mai 1942, Paul Milleliri rentre en Corse où il ne tarde pas à entrer dans la Résistance et intègre rapidement le mouvement de résistance Front National Corse, dont il devient délégué général pour la région de Sotta.

En 1943 il est élu maire de son village natal de Sotta. Il regroupe les patriotes et déploie une activité considérable pour armer et instruire les volontaires.

En septembre 1943 il est fait prisonnier par les Allemands, mais parvient à s'évader et reprend courageusement son poste au combat et participe à l'attaque d'une colonne motorisée entre Bonifacio et Levie.

Paul Milleliri reprend, à la fin de la guerre ses fonctions en Outremer qu'il quittera avec le grade d'Administrateur en chef au troisième échelon pour se retirer dans son village natal.

Paul Milleliri est décédé le 31 décembre 1972, à Borivoli (Corse), il est inhumé à Sotta.


• Chevalier de la Légion d'honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 14 novembre 1944
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Chevalier de l'Etoile Noire du Bénin

Imprimer