Ordre de la Libération Menu
Albert Marty
<< Tous les compagnons

Albert Marty

Colonne Leclerc
22ème GCFTA

Albert Marty est né le 4 novembre 1907 à Fontanes dans le Lot.

Engagé volontaire pour cinq ans à la Mairie de Cahors au titre du 16e Régiment de tirailleurs sénégalais (16e RTS) en février 1928, il est rapidement promu caporal puis sergent après un an de service.

En juin 1929, il passe au RICM et sert donc au Maroc avant de retrouver le 16e RTS en décembre 1931. Il est affecté au 2e RTS au Soudan français en septembre 1933 puis, avec le grade de sergent-chef, au 15e RTS en octobre 1936.

En août 1938, il passe aux Forces de Police du Cameroun. C'est là qu'il apprend l'armistice et qu'il décide de rallier les Forces françaises libres, au moment du ralliement du territoire le 27 août 1940.

Promu au grade d'adjudant, il prend part aux opérations du Gabon en novembre 1940.

En décembre 1941, il est promu au grade de sous-lieutenant et participe aux opérations du Fezzan, de Tripolitaine sous les ordres du général Leclerc.

Avec la Force L, il combat en Tunisie, notamment à Ksar Rhilane le 10 mars 1943 et au Djebel Garci du 19 avril au 13 mai 1943.

Après la campagne de Tunisie, le lieutenant Marty stationne avec son unité en Tripolitaine puis au Maroc à partir du mois d'octobre 1943, à Temara, où se constitue et s'entraîne la 2e Division blindée du général Leclerc.

La 2e DB ayant gagné l'Angleterre en mai 1944 dans la perspective de sa participation aux opérations en France, Albert Marty, affecté au 22e Groupe colonial de Forces terrestres antiaériennes (FTA), débarque à Grandcamp, le 1er août 1944, et prend une part active à la campagne de Normandie, notamment à Argentan. Il y fait preuve en toutes occasions d'un courage et d'un sang-froid remarquables.

Après la libération de Paris, il combat dans les Vosges. Le 23 septembre 1944, à Flin en Meurthe-et-Moselle, sa batterie étant violemment prise à partie par un bombardement ennemi, il dirige lui-même l'évacuation des blessés, donnant l'exemple à ses hommes.

S'ensuit la campagne d'Alsace de novembre 1944 à mars 1945 puis la campagne d'Allemagne.

Volontaire pour l'Extrême-Orient, Albert Marty est affecté au 3e Bataillon du Régiment de marche du Tchad (RMT) et promu au grade de capitaine. Il débarque à Saigon en octobre 1945 et prend part aux opérations du Sud-Vietnam en janvier 1946 comme officier adjoint d'un sous-groupement. Il effectue, à cette occasion, plusieurs reconnaissances difficiles.

A sa demande, il est dégagé des cadres de l'Armée d'active en juillet 1946 et se retire à Fontanes.

Albert Marty est décédé le 17 avril 1984 à Toulouse. Il a été inhumé à Fontanes.


• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 13 juillet 1945
• Croix de Guerre 39/45
• Médaille Coloniale avec agrafe
• Presidential Unit Citation (USA)

Imprimer