Ordre de la Libération Menu
Henry Lévy-Finger
<< Tous les compagnons

Henry Lévy-Finger

1/3 Régiment d'Artillerie Coloniale

Henry Lévy-Finger est né le 4 octobre 1921 à Paris.

Dès 1940, il décide de rejoindre l'Angleterre pour continuer la lutte.

Engagé dans les Forces françaises libres à Londres le 28 septembre 1940, il part pour l'Afrique en mars 1941.

Promu brigadier le 1er mai 1941, il parvient au Gabon via Pointe-Noire deux mois plus tard et, nommé maréchal des logis, est affecté à l'organisation des batteries côtières du Cameroun jusqu'en décembre 1942.

Dirigé vers le Tchad, Henry Lévy-Finger participe ensuite à la seconde campagne du Fezzan et de Tripolitaine avec la Colonne Leclerc.

Ensuite, avec la Force L, au sein de la Batterie n°11, il prend part à la campagne de Tunisie où son inlassable action de ravitaillement des troupes lui vaut l'admiration de ses supérieurs.

Il est ensuite affecté à la 1ère Batterie du 1/3e Régiment d'artillerie Coloniale (1/3 RAC) de la 2e Division blindée qui se constitue au Maroc à l'automne 1943.

Avec la Division, il embarque en mai 1944 pour la Grande-Bretagne, afin de se préparer aux opérations offensives futures et débarque en Normandie le 3 août 1944.

Il s'illustre au sein de la 1ère Batterie, étant en particulier chargé des munitions, dans les combats de Carrouges et à Boucé, avec le Groupement tactique Dio (GTD), faisant une trentaine de prisonniers au cours de patrouilles de nettoyage et de protection.

Après la libération de Paris, il participe activement aux opérations des Vosges particulièrement à Andelot, Bourmont, Nomexy ainsi que sur la Moselle et la Meurthe et se voit nommé maréchal des logis chef.

Le 24 novembre 1944, au lendemain de son entrée dans Strasbourg libéré à la tête de ses canons automoteurs, Henry Lévy-Finger est mortellement blessé par un coup au but venant d'un canon sur rail en Allemagne et atteignant la 1ère Batterie.

Il est inhumé au cimetière militaire de Cronenbourg.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Croix de Guerre 1939-45 avec palme
• Médaille Coloniale avec agrafes "Fezzan-Tripolitaine", "Tunisie"
• Médaille Commémorative 39/45

Imprimer