Ordre de la Libération Menu
René Lepeltier
<< Tous les compagnons

René Lepeltier

1er Bataillon d'Infanterie de Marine

René Lepeltier est né le 29 juin 1906 à Flers (Orne).

Il entame très tôt une carrière militaire dans l'infanterie coloniale au 15e RTS puis au 1er RIC et sert au Maroc en 1925 puis en Tunisie en 1927.

Il participe ensuite aux travaux de reconstruction après le passage d'un cyclone aux Antilles en 1929.

A partir de 1930, c'est en tant que méhariste qu'il parcourt l'Afrique : en Mauritanie jusqu'en 1934, puis au Tchad jusqu'en 1940 où il est sergent-chef au Régiment de Tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST).

Lors de l'Appel du 18 juin du général de Gaulle, voyant que la colonie n'y répond pas favorablement, il décide de quitter le territoire. Il passe la frontière le 6 juillet, traverse le désert et arrive au Soudan anglo-égyptien.

Le 5 août 1940, René Lepeltier rejoint à Ismaïlia en Egypte le 1er Bataillon d'infanterie de marine (1er BIM) qui constitue le premier élément Free French (Français libre) opérationnel. Il prend part à la campagne de Libye contre les Italiens.

En 1941, il part pour la Palestine et participe ensuite aux campagnes de Syrie et du Liban (juin-juillet 1941). Il quitte le Levant en 1942 pour rejoindre la Libye où une nouvelle campagne débute et participe à la prise d'Halfaya avec la 1ère Brigade du général Koenig.

Toujours en première ligne jusqu'à l'installation des troupes françaises à Bir-Hakeim, l'adjudant René Lepeltier est blessé le 14 mars 1942 alors qu'il mène une patrouille de reconnaissance. Tombé sur une patrouille ennemie supérieurement armée, malgré une résistance héroïque, un obus de 50 millimètres lui broie la cuisse. Il trouve néanmoins la force de se faire un garrot, de regagner son véhicule et de le ramener dans les lignes françaises distantes de près de 2 km.

Amputé de la jambe, il est reformé pour blessure de guerre en novembre 1942. Voyant qu'il ne peut plus être utile, il demande à partir à contrecœur et est démobilisé le 1er avril 1944.

Après la guerre, affaibli par de multiples opérations chirurgicales et malgré l'avis de son médecin, il accepte un poste d'inspecteur de police au Tchad.

René Lepeltier est décédé le 25 avril 1947 à Fort Lamy où il a été inhumé.

Compagnon de la Libération – décret du 18 avril 1942
Croix de Guerre 39/45 avec palme
Médaille Coloniale avec agrafe "Maroc"
Médaille commémorative 39/45

Imprimer