Ordre de la Libération Menu
Joseph Léonard
<< Tous les compagnons

Joseph Léonard

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
BM 11

Joseph Léonard est né le 19 janvier 1912 à Hamois en Belgique. Son père était châtreur.

Après ses humanités, il est reçu à l'agrégation de mathématiques en Belgique où il exerce comme professeur.

Il effectue son service militaire en 1932-1933 puis enseigne les mathématiques en Belgique jusqu'en 1940..

Affecté spécial au moment de la déclaration de guerre, Joseph Léonard est contraint de fuir en France devant l'avancée allemande de mai 1940.

Réfugié en Bretagne, dans les Côtes-du-Nord, il prend connaissance de l'Appel du général de Gaulle à Plougasnon, le 19 juin 1940.

Décidé à se battre et refusant l'armistice, Joseph Léonard s'évade de Bretagne, le 25 juin, sur un petit chalutier, le Primel et gagne les côtes anglaises. A Londres, il s'engage dans les Forces françaises libres le 1er juillet 1940.

Affecté en tant qu'étranger à la 13e Demi-Brigade de Légion étrangère (13e DBLE), il prend part à la campagne du Gabon en novembre 1940 puis à celle d'Erythrée et à celle de Syrie en juin 1941.

Muté au Bataillon de Marche n°11 (BM 11) après avoir suivi avec succès les cours d'élève aspirant à Damas, il participe avec son bataillon – incorporé à la 2e Brigade du colonel Cazaud - aux opérations de Libye (Djerabub-Djialo) et d'Egypte (El Alamein) en 1942 puis à la campagne de Tunisie en 1943.

Le sous-lieutenant Léonard est grièvement blessé par éclats de mortier, le 20 mai 1944, alors qu'il entraîne sa section à l'attaque du monastère de Capuccini, au sud de Pontecorvo en Italie et doit être amputé du pied.

Lieutenant à titre étranger, il est démobilisé en février 1946 et naturalisé français en juin de la même année.

Il entame ensuite une carrière coloniale en qualité d'administrateur des Colonies puis d'administrateur en chef de la France d'Outremer au Cameroun de 1947 à 1958 et au Gabon de 1959 à 1962.

A sa retraite, Joseph Léonard enseigne les mathématiques au lycée du Parc impérial à Nice, prend part à l'administration du port de Saint-Laurent du Var et préside la section niçoise des anciens de la 1 ère DFL.

Joseph Léonard est décédé le 12 août 1999 à Nice où il a été inhumé.

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
  • Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
  • Médaille des Evadés
  • Croix du Combattant
  • Croix du Combattant Volontaire
  • Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
  • Médaille Coloniale
Imprimer