Ordre de la Libération Menu
Robert Laurent
<< Tous les compagnons

Robert Laurent

Sous-marin « Rubis »
Flottille MTB

Robert Laurent est né le 24 décembre 1907 à Vauvillers en Haute-Saône.

Engagé volontaire pour trois ans dans la Marine en 1927, il sert, après sa formation, pendant 18 mois sur le sous-marin Regnault avant d'être promu second maître timonier en janvier 1930.

Après avoir navigué sur plusieurs bâtiments de la Royale, il est nommé maître timonier en juillet 1937.

Affecté en octobre 1937 sur le sous-marin Rubis, il est basé successivement à Cherbourg puis à Bizerte (Tunisie) où le surprend la déclaration de guerre. Robert Laurent est promu premier maître timonier en avril 1940, au moment où le Rubis est mis à la disposition de l'Amirauté britannique par le Gouvernement français et rejoint sa nouvelle base de Dundee (Ecosse).

Alors que la France signe l'armistice, à la fin du mois de juin 1940, le Rubis, lui, mouille ses 32 mines dans le chenal de Trondheim en Norvège. Rentré à sa base écossaise le 1er juillet, son ralliement à la France libre est en grande partie l'œuvre de son commandant, le lieutenant de vaisseau Cabanier qui le commande depuis 1938.

Robert Laurent, comme une trentaine de ses camarades, choisit de rester en Grande-Bretagne pour continuer le combat, à bord du Rubis. Il effectue 9 missions sur les côtes de France et de Norvège pour un résultat de 7 bâtiments ennemis coulés.

Le 1er juillet 1941, il est promu officier des équipages de première classe et est affecté à la base des sous-marins de Dundee. Un an plus tard, il est affecté à la 2e flottille de vedettes de MTB (Motor Torpedo Boats) jusqu'en août 1944. Il commande la MTB 92 avec laquelle il remplit 48 patrouilles qui se soldent par 5 affrontements avec l'ennemi et un bâtiment coulé.

Le 2 juillet 1944, Robert Laurent est nommé officier des équipages de 1ère classe et est affecté au groupes de réserve Jeannne et Geneviève d'août 1944 à juin 1947

En poste ensuite à la direction du port de Toulon (1947-1952) puis à Oran (1952-1954), il rejoint le service TER de la 3e Région maritime (Toulon) en janvier 1955.

Il est promu officier principal des équipages le 1er juin 1957.

Robert Laurent est décédé le 17 décembre 1958 dans le Var, à Saint-Cyr-sur-Mer, où il est inhumé.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 1er février 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 avec palme
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Distinguished Service Medal (GB)

Imprimer