Ordre de la Libération Menu
Alexandre Krementchousky
<< Tous les compagnons

Alexandre Krementchousky

1ère CACC
501ème Régiment de Chars de Combat
Colonne Volante

Fils d'industriel, Alexandre Krementchousky est né le 2 avril 1905 à Odessa en Russie.

Docteur en médecine, il devient spécialiste en dermatologie et phlébologie.

Mobilisé en 1939, il prend part à la campagne de France. Il entend l'appel du général de Gaulle le 18 juin 1940 et, refusant la défaite, décide de rejoindre l'Angleterre où il s'engage dans les Forces françaises libres.

Affecté comme médecin à la 1ère Compagnie de chars des FFL, il participe à l'opération de Dakar puis, en novembre 1940, à la campagne du Gabon. Avec son unité, il opère en Syrie en juin 1941.

Promu médecin lieutenant en décembre 1941, il prend part à la campagne de Libye d'août 1942 à février 1943, avec la Colonne volante des FFL formée de la 1ère Compagnie de Chars et du 1er escadron de Spahis. Rattachée à la 7e Division blindée britannique (les "Rats du Désert"), la Colonne volante effectue des raids en profondeur dans le désert de Libye avant de prendre part à la bataille d'El Alamein en octobre 1942.

Ensuite, elle participe à la poursuite de l'ennemi en fuite, faisant de nombreux prisonniers jusqu'au 8 novembre 1942.

La Colonne volante est ensuite rattachée à la Force L du général Leclerc pour les opérations de Tunisie au cours desquelles le médecin lieutenant Alexandre Krementchousky se distingue. Notamment le 6 mars 1943, au combat de l'Oued Gragour, en continuant à prodiguer des soins aux blessés après la destruction de son ambulance par un obus.

Affecté à la section médicale du 501e Régiment de Chars de Combat (501e RCC) de la 2e DB du général Leclerc, le médecin-capitaine Krementchousky débarque en France le 1er août 1944 à Saint-Martin-de-Varreville. En Normandie, le 17 août, il n'hésite pas à suivre en jeep les éléments d'attaque, ramassant les blessés et les ramenant immédiatement au poste de secours, sauvant ainsi de nombreuses vies. Il se distingue de nouveau lors des combats devant la prison de Fresnes le 24 août.

Dans les Vosges il reçoit une 4e citation pour son action lors des combats de la Marne à la Moselle entre le 8 et le 20 septembre 1944.

Naturalisé français en octobre 1945, il est démobilisé et exerce la médecine à Limoges.

Alexandre Krementchousky est décédé le 31 mars 1979 à Limoges.

  • Officier de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 7 juillet 1945
  • Croix de Guerre 39/45 (5 citations)

Publication :

• Contribution à l'étude des syphilides secondaires atrophiques, Thèse de médecine, Paris 1930

Imprimer