Ordre de la Libération Menu
Paul Koudoussaragne
<< Tous les compagnons

Paul Koudoussaragne

Bataillon de Marche n°2

Paul Koudoussaragne est né vers 1920 à Bombadia, district de Bimbo (République Centrafricaine).

Incorporé à Bangui, le 8 mars 1940, comme appelé au Bataillon de Tirailleurs de l'Oubangui, il passe à la France Libre le 28 août 1940, date de ralliement du territoire.

Affecté comme tirailleur de 2ème classe à la 6ème Compagnie du Bataillon de Marche n° 2 lors de la constitution de celui-ci à Bangui fin 1940. L'unité est dirigée vers le Moyen-Orient début 1941, parvient à Suez en avril et stationne au camp de Qastina en Palestine.

Paul Koudoussaragne participe à la campagne de Syrie du 8 juin au 12 juillet 1941 puis aux opérations de police dans l'Euphrate en août suivant.

Il prend part également aux campagnes d'Egypte et de Cyrénaïque de décembre 1941 à juillet 1942.

A Bir-Hakeim, il se distingue par sa bravoure et son dévouement. Chargé avec son groupe de combat de la 6ème Compagnie, de la protection rapprochée de l'observatoire d'artillerie du capitaine Chavanac, il est chargé, le 8 juin 1942, de ramener des munitions pour éviter que la position défendue ne tombe. Blessé par balle, il poursuit néanmoins sa mission sous le feu de l'ennemi, et la menant à bien, ramène à ses camarades les munitions nécessaires à la sauvegarde de la position.

Il est décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle à Beyrouth, le 29 août 1942.

Il séjourne ensuite au Liban jusqu'en janvier 1943 puis à Madagascar jusqu'en septembre 1943.

De retour à Bangui jusqu'en mars 1944, le BM 2 est dirigé sur la France, via Pointe-Noire et l'Afrique du Nord. Il débarque à Sète en janvier 1945 et monte en ligne, dès le 4 février, sur le front de l'Atlantique. Le 20 février, le tirailleur Koudoussaragne est blessé par l'éclatement d'une mine, au cours d'une patrouille de nuit, devant Royan. Il se bat encore devant La Rochelle jusqu'au 8 mai 1945.

Fin 1945, il est rapatrié à Bangui et, libéré du service, comme tirailleur de 1ère classe, se retire au Quartier Yourama à Bimbo où il s'établit comme cultivateur-éleveur.

Paul Koudoussaragne est décédé le 10 mai 1973 à Bimbo où il a été inhumé.


• Compagnon de la Libération - décret du 9 septembre 1942
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 avec palme
• Médaille des Blessés
• Croix du Combattant
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes "AFL", "Bir-Hakeim" et "Libye"
• Médaille Commémorative 39/45 avec agrafes "Afrique" et "Libération"
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille du Levant

Imprimer