Ordre de la Libération Menu
André Henry
<< Tous les compagnons

André Henry

Génie

Fils d'entrepreneur en bâtiment, André Henry est né le 5 mars 1903 à Fraisans (Jura).

Par esprit d'aventure, il demande à faire son service militaire au Levant au 3e Régiment du Génie.

Lorsque la guerre éclate, il est établi à Arras. Marié, père d'une petite fille, il exerce la profession de dessinateur industriel dans une usine de constructions métalliques.

Pendant la bataille des Flandres, il commande une équipe du 3e Génie qui s'occupe particulièrement des travaux de déblaiement. Il encourage ses hommes au travail sous les bombardements et particulièrement à Valenciennes, où il s'acharne avec eux, sous un feu ennemi intense, à déblayer une maison qui s'est effondrée sur une famille.

Au moment de la défaite, André Henry affirme sa volonté de rejoindre l'Angleterre pour continuer la lutte.

Sur la plage de Zuydcoote, alors que, sous la mitraille, il attend son embarquement pour l'Angleterre depuis plusieurs jours déjà, trois obus de 77 éclatent et l'un d'eux lui perfore la jambe droite. Il parvient à atteindre l'hôpital où on le charge dans une ambulance pour être évacué sur l'Angleterre.

Il embarque à Dunkerque, son bateau échappe de justesse à une bombe et à un obus. Le lendemain il débarque à Douvres où un train spécial emmène les blessés dans l'hôpital de Barnett dans la banlieue de Londres. Il y est très bien soigné et étonne tout le monde par son courage.

Quoique mutilé, il s'engage dès juin 1940 dans les Forces françaises libres, entraînant avec lui de nombreuses recrues. Il fait ensuite de nouvelles adhésions notamment lors de ses nombreuses visites à White City. En raison de ses compétences professionnelles, il est affecté comme dessinateur dans une usine d'armement à Londres.

Dans la soirée du 9 septembre 1940, en revenant de son travail, le sergent André Henry est tué à Londres, aux environs de Hyde Park, au cours d'un bombardement aérien. Il est inhumé au Brookwood Cemetery en Angleterre.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 13 mai 1941
• Croix de Guerre 1939-1945 avec palme
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre

Imprimer