Ordre de la Libération Menu
Pierre Hautefeuille
<< Tous les compagnons

Pierre Hautefeuille

EM
Bataillon de Marche n°2
BM 5

Pierre Hautefeuille est né le 23 juillet 1916 à Paris. Son père était officier de marine.

Après le Baccalauréat, il entre à Saint-Cyr en 1934 (promotion Alexandre 1er de Yougoslavie).

A sa sortie en 1936, le sous-lieutenant Hautefeuille choisit l'Infanterie Coloniale et, à partir de 1937, est affecté en AEF, au Bataillon de Tirailleurs Sénégalais de l'Oubangui-Chari. En 1938, promu lieutenant, il sert à la 3e Compagnie du Bataillon. Il y remplit des fonctions administratives civiles d'abord comme adjoint au chef de la subdivision de Bouar puis en qualité de chef du Poste de Contrôle Administratif de Baboua.

A la déclaration de guerre, Pierre Hautefeuille rejoint Bouar où il est adjoint au capitaine de Roux, Commandant de la 3ème Compagnie du B.T.O. Avec lui, refusant l'armistice, il rallie la France Libre parmi les premiers le 27 août 1940.

En septembre, il rejoint Bangui pour y prendre le commandement de la 1ère Compagnie du Dépôt de Guerre puis, en décembre 1940, celui de la 6e Compagnie du Bataillon de Marche n°2 (BM 2), à nouveau sous les ordres du commandant de Roux.

Il débarque avec le BM 2 en Egypte avant de participer à la campagne de Syrie puis aux opérations de Police dans l'Euphrate. Versé au 2e Bureau de l'Etat-major du général Koenig en septembre 1941, le capitaine Pierre Hautefeuille est présent à Bir-Hakeim - où il est cité - et à El Alamein.

Avant la fin de la bataille d'El Alamein, en octobre 1942, il est affecté au BM 5 comme commandant de Compagnie et participe, par la suite, à tous les engagements de son unité au sein de la 2e Brigade FFL.

Le 11 mai 1943 en Tunisie, près de Takrouna il mène l'attaque des Djebillats, entraînant sa compagnie sous un bombardement très violent et atteint puis dépasse l'objectif désigné. Blessé au cours du combat, il est cité deux fois.

Après un court passage au service du Chiffre à l'Etat-major du général de Gaulle à Alger en juin 1943, Pierre Hautefeuille regagne son bataillon. Il se distingue de nouveau en Italie le 19 mai 1944 où il force le passage du Rio Forma Quesa avant de prendre, le 20 mai, le Monte Morrone près de Pontecorvo.

Adjoint du commandant du Bataillon à partir de juin 1944, il reçoit la Croix de la libération des mains du Général de Gaulle sur le front des troupes.

Il débarque en Provence en août et prend part à la libération du territoire (Vallée du Rhône, Vosges et Alsace où il est une nouvelle fois cité).

Le capitaine Hautefeuille prend le commandement du BM 5 en décembre 1944 et termine la guerre sur le front des Alpes.

Promu chef de bataillon en septembre 1945.

Servant au Cabinet du général Koenig en Allemagne de 1946 à 1949, puis comme commandant d'un Bataillon à Brazzaville, il est ensuite chef d'Etat-major du Commandant Militaire du Gabon jusqu'en 1952.

En service à l'Etat-major de la Zone Stratégique de l'Océan Indien en 1953 et 1954.

Pierre Hautefeuille séjourne en Indochine de 1954 à 1956 comme commandant d'un Bataillon, puis à la Mission de Liaison auprès de la Commission Internationale de Contrôle de l'Armistice.

De nouveau affecté à l'Etat-major de la Zone Stratégique de l'Océan Indien de 1956 à 1958, promu lieutenant-colonel, il suit ensuite les cours de l'Ecole Supérieure de Guerre (1958 à 1960).

De 1960 à 1963, il est cadre au Cours Supérieur Interarmées et y assure notamment la direction du Cycle d'Etudes psychologiques à partir du 1er février 1963

Promu colonel le 1er janvier 1963, Pierre Hautefeuille est attaché militaire à Saint-Domingue et commande un Régiment en Martinique avant d'occuper le poste d'adjoint au général Commandant Supérieur jusqu'en 1966.

Affecté à l'Inspection Générale de la Défense Opérationnelle du Territoire en 1966 et 1967, il est également auditeur du Centre des Hautes Etudes Militaires (CHEM) et à l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) en 1967 et 1968.

Cadre à l'IHEDN de 1968 à 1971, Pierre Hautefeuille reçoit ses étoiles de général de brigade en mars 1971. Il est admis dans le cadre de réserve en août de la même année.

De 1972 à 1978, le général Hautefeuille est Secrétaire Général de l'Union promotionnelle des Négociants, Entrepreneurs et Fabricants d'Equipements Sanitaires.

Pierre Hautefeuille est décédé le 28 décembre 1999 à la Celle Saint-Cloud dans les Yvelines. Ses obsèques se sont déroulées en l'église de la Sainte Trinité à Paris. Il a été inhumé à Roquebrune Cap Martin dans les Alpes-Maritimes.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Croix de Guerre des TOE
• Médaille de la Résistance

Imprimer