Ordre de la Libération Menu
Pierre Hauteclocque (De)
<< Tous les compagnons

Pierre Hauteclocque (De)

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
CLD

Alias : Rennepont

Pierre de Hauteclocque est né le 10 février 1910 à Alençon Dans l'Orne. Son père, lieutenant-colonel, meurt au champ d'honneur le 22 août 1914.

Bachelier, il entre à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1930 (promotion Joffre).

A sa sortie, il rejoint le 117e Régiment d'infanterie comme sous-lieutenant.

Après deux stages, en 1936 et 1937, à l'Ecole des chars de combat de Versailles, il est affecté sur sa demande à la Légion étrangère, à la Compagnie auto du 1er Régiment étranger d'Infanterie à Tabelbala en Algérie où le surprend la déclaration de guerre.

Avec la 13e Demi-Brigade de Légion étrangère (13e DBLE), il participe à la campagne de Norvège de mars à juin 1940, se distinguant au débarquement de Meby où il entraîne sa section en avant, malgré les tirs des armes automatiques ennemies.

D'un seul bond, il atteint l'objectif final et s'y maintient malgré le feu meurtrier des positions dominantes allemandes, contribuant ainsi très efficacement à faire tomber les résistances du camp d'Elvegaardo.

De retour à Brest avec son unité, il est évacué le 19 juin 1940 vers l'Angleterre. Engagé dans les Forces françaises libres dès le 1er juillet 1940 sous le nom de Rennepont, il entre à l'état-major du général de Gaulle.

Le capitaine de Hauteclocque prend part à l'expédition devant Dakar en septembre 1940 puis est affecté, le mois suivant, au Régiment de Tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST), que commande son cousin, le colonel Leclerc. Ce dernier lui confie le commandement de la compagnie portée du Régiment. Il se distingue à la tête du 1er peloton lors de l'opération de Koufra en Libye. Le 18 février, il déborde deux fois de suite avec une audace et une décision remarquable les éléments auto ennemis, malgré la densité de leur feu, et les contraint à la retraite. Le 19 février, par une rapide manœuvre du flanc, dégage les unités amies pressées par des éléments motorisés accompagnés d'avions.

Après la prise de Koufra, il réorganise la Compagnie portée à Faya-Largeau puis assure, avec une garnison réduite la défense de l'oasis de Koufra.

Son comportement héroïque lui vaut d'être fait Compagnon de la Libération dès le 14 juillet 1941.

A sa demande, il rejoint en novembre 1941 les rangs de la 13e DBLE à Damas comme officier du 1er Bataillon sous les ordres de Jacques de Bollardière. Commandant de la 1ère compagnie du 1er BLE, il participe à la campagne de Libye et aux combats d'El Alamein.

En décembre 1942, en désaccord avec le général Koenig, il quitte la « 13 » et est affecté en Syrie, aux Services spéciaux à Afrine (janvier 1943-décembre 1943). Il passe ensuite deux mois à la 1ère Compagnie légère du Désert (1ère CLD) à Palmyre, puis à la 3e CLD à Dmeir de mars à octobre 1944.

Il est affecté ensuite, jusqu'en août 1945, aux Services spéciaux du Levant à Ras El Ain.

Il sert ensuite successivement au 2e Bataillon de Défense des Côtes du Levant (1945-1946), à Madagascar, notamment à l'Etat-major de la Subdivision de Tamatave (1946-1949).

De nouveau affecté à la Légion étrangère, au 4e REI à Fès (Maroc) de 1949 à 1951, Pierre de Hauteclocque retrouve comme chef de bataillon la 13e DBLE (1952-1954) puis le 5e Régiment étranger en Indochine.

En 1954-1955, il commande le 1er Bataillon du 4e REI à Meknès.

Officier d'Etat-major de la Division de Meknès en 1955, puis jusqu'en 1958 au Groupe de Subdivisions de Bordeaux.

Il quitte l'Armée en 1958 et devient cadre à la Compagnie Total Française de Distribution de Paris en 1962 avant de prendre sa retraite en 1971.

Pierre de Hauteclocque est décédé le 24 septembre 2004 à Toulon où il est inhumé.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 14 juillet 1941
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Croix de Guerre des TOE
• Médaille Coloniale avec agrafes « AFL », « Koufra », « Libye », « Madagascar », « E- O »
• Croix du Combattant 39/45
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Médaille Commémorative 39/45
• Médaille Commémorative d'Indochine
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille Commémorative des Opérations de Sécurité et du Maintien de l'Ordre en AFN
• Croix de Guerre Norvégienne
• Médaille Commémorative de Norvège
• Officier de l'Etoile d'Anjouan

Imprimer