Ordre de la Libération Menu
George VI
<< Tous les compagnons

George VI

George de Saxe-Cobourg-Gotha est né le 14 décembre 1895 à Sandringham, Norfolk (Grande-Bretagne). Il est l'arrière-petit-fils de la reine Victoria et le second fils du roi George V, couronné en 1910.

C'est son frère aîné, Edward, qui est héritier du trône.

George a une enfance difficile, étant de santé fragile. Il passe néanmoins par les écoles navales de Osborne et de Dartmouth avant de rejoindre la Royal Navy.

Il participe à la Première guerre mondiale et notamment à la bataille de Jutland à bord du HMS Collingwood puis rejoint le Royal Naval Air Service en 1917.

La Première guerre mondiale pose un sérieux problème moral à la famille royale à cause de ses origines allemandes.

Suivant le sentiment anti-germanique de la population britannique à ce moment, la famille royale décide de changer son nom de Saxe-Cobourg-Gotha en celui de Windsor.

En 1919, George rejoint la nouvelle Royal Air Force avant d'entrer au Trinity College de Cambridge. En 1920, il est fait Duc d'York et participe aux affaires publiques avec son père. Il visite de nombreuses installations industrielles et fait plusieurs voyages royaux en Afrique de l'Est, Australie et Nouvelle-Zélande.

En 1923, il se marie à l'Abbaye de Westminster (Londres) avec Elizabeth Bowes-Lyon qui lui donne 2 filles : Elizabeth, née en 1926, et Margaret, née en 1930.

En janvier 1936, la mort de son père, le roi George V, amène son frère Edward sur le trône. Mais la relation de celui-ci avec l'Américaine Wallis Simpson devient une affaire publique et politique de grande ampleur. Malgré le soutien de Winston Churchill et de quelques autres personnalités, le roi Edward VIII sait qu'un mariage avec Miss Simpson ne serait pas bien vu de l'opinion publique britannique, d'autant que l'archevêque de Canterbury s'y oppose formellement. Le 10 décembre 1936, Edward VIII signe un document par lequel il renonce au trône "pour lui-même et ses descendants".

George de Windsor devient donc roi sans y avoir été particulièrement préparé. Il est couronné à l'Abbaye de Westminster le 12 mai 1937 sous le nom de George VI. Il se rend en voyage officiel en France en juillet avant de faire un voyage historique au Canada et aux Etats-Unis en 1939. Son épouse, la reine Elizabeth, l'assiste dans sa tâche et le soutient sans relâche.

En 1940, il s'oppose à la désignation de Winston Churchill comme premier-ministre mais les deux hommes deviennent vite d'étroits et bons alliés. George VI notera plus tard dans son journal : "Je ne pouvais avoir de meilleur premier-ministre".

Pendant la bataille d'Angleterre et les durs bombardements des villes anglaises et surtout de Londres, il visite avec la reine chaque quartier afin de partager les souffrances du peuple britannique. Après le bombardement qui a détruit une partie de Buckingham Palace en septembre 1940, la reine déclare : "Je suis fière que nous ayons été bombardés. Je peux désormais regarder les gens de l'East End en face". Il inspecte également les usines d'armement et les différents fronts où se battent les sujets de sa Majesté, notamment en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, après la victoire à El Alamein, en 1942, puis en Normandie, après le débarquement du 6 juin 1944.

Après la guerre, en 1947, la famille royale fait un voyage officiel en Afrique du Sud. Mais la mauvaise santé du Roi obligera la famille royale à annuler les voyages officiels prévus en 1949 pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

En 1948, le Roi renonce à son titre d'Empereur des Indes.

George VI est décédé le 6 février 1952 à Sandringham, Norfolk. Il a été inhumé à la Chapelle Saint George, au château de Windsor. Elizabeth II, sa fille, lui a succédé.


Le roi George VI était titulaire de nombreuses décorations britanniques et étrangères :

• Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 2 avril 1960.
• Ordre de la Jarretière (GB)
• Ordre du Chardon (GB)
• Ordre de Saint Patrick (GB)
• Ordre de Saint Michel et Saint George (GB)
• Royal Victoriam Order (GB)
• Ordre du Soleil (Afghanistan)
• Ordre de Léopold 1er (Belgique)
• Ordre de Saint Cyril et Saint Méthode (Bulgarie)
• Ordre de l'Eléphant (Danemark)
• Ordre de Dannebrog (Danemark)
• Ordre de Mohammed Ali (Egypte)
• Ordre de l'Etoile d'Ethiopie (Ethiopie)
• Ordre du Sauveur (Grèce)
• Ordre de George Ier (Grèce)
• Ordre de Saint George et Saint Constantin (Grèce)
• Ordre d'El Rafidian (Irak)
• Ordre des Hashemites (Irak)
• Ordre du Chrysanthème (Japon)
• Ordre de Saint Charles (Monaco)
• Ordre d'Ojasvi Rajanya (Népal)
• Ordre Militaire de Guillaume (Pays-Bas)
• Ordre de Saint Olav (Norvège)
• Military Cross (Norvège)
• Ordre des Pahlavi (Perse)
• Ordre Triple du Christ, de Saint Benoît d'Aviz et de Saint Jacques de l'Epée (Portugal)
• Ordre de Charles Ier (Roumanie)
• Ordre de Saint Vladimir (Russie)
• Ordre de Saint Marin (République de Saint Marin)
• Ordre du Séraphin (Suède)
• Ordre le plus Illustre de la Maison Royale de Chakri (Thaïlande)
• Campaign Medal (Etats-Unis)
• Ordre de Kara George (Yougoslavie)
• Ordre de l'Aigle Blanc (Yougoslavie)

Imprimer