Ordre de la Libération Menu
Gilbert Garache
<< Tous les compagnons

Gilbert Garache

1er Bataillon d'Infanterie de Marine
BM 11

Gilbert Garache est né le 9 mai 1918 à la Bazoche-Gouët (Eure-et-Loir) dans une famille de négociants.

Après des études au lycée Michelet puis à l'Ecole nationale de la France d'Outre-mer (ENFOM), il s'engage en 1938 dans l'Infanterie coloniale, par devancement d'appel.

En 1940, il est sergent au 24e Régiment d'infanterie coloniale (24e RIC) à Tripoli (Liban). Le 27 juin 1940, dès que le général Mittelhauser dépose les armes en Syrie, il refuse l'armistice et passe en Palestine avec le capitaine Folliot et les 130 hommes de la 3e Compagnie, à l'aide de faux ordres de mission.

Réunis au camp de Moascar, les volontaires français sont rejoints par les 350 hommes du 3e Bataillon du 24e RIC emmenés par le capitaine Lorotte et décident de prendre le nom de 1er Bataillon d'infanterie de marine (1er BIM).

Le 1er BIM constitue, pour les Britanniques, le premier élément des Free French (Français libres) et sera la première unité FFL à reprendre le combat.

Gilbert Garache participe à la campagne de Libye contre les Italiens dès septembre 1940 puis aux opérations de Syrie en juin 1941.

En octobre 1941, il est affecté à la section de pionniers du Bataillon de Marche n° 11 (BM 11) alors en formation au Levant et placé sous les ordres du commandant Xavier Langlois.

En avril 1942 le BM 11 est affecté à la 2e Brigade française libre (2e BFL) et Gilbert Garache prend part à la seconde campagne de Libye puis à celle d'Egypte (El-Alamein) et aux opérations de Tunisie en mai 1943.

Promu aspirant, il prend la tête de sa section en Italie après la blessure de son chef. Sous ses ordres, sa section se distingue tout particulièrement au cours des opérations de mai et juin 1944. Elle fournit un effort constant, déminant devant les chars lors de l'attaque de Chiaia, formant l'échelon de reconnaissance lors du succès de l'attaque le 17 mai 1944 et participant à un coup de main sur un char Tigre dans la nuit du 18 mai 1944.

Gilbert Garache reçoit lui-même deux citations au cours de la campagne d'Italie et est promu sous-lieutenant le 25 juin 1944.

Il débarque en France en août 1944 avec la 1ère Division française libre et prend part à toutes les actions offensives de l'unité lors des opérations sur Toulon.

Durant les opérations devant Belfort, Gilbert Garache se distingue particulièrement au cours des attaques de Lyoffans le 25 septembre 1944. A Lomontot le lendemain soir, il est très grièvement blessé à l'abdomen par des éclats d'obus, en réglant un tir de mortiers.

Il termine la guerre avec le grade de lieutenant.

Démobilisé, Gilbert Garache devient administrateur de la France d'Outre-mer en 1946 et sert pendant treize ans au Tchad comme chef de district puis comme chef de région. Après une année à l'ambassade de France à Bangui (Centrafrique) il est affecté en France au ministère des Affaires économiques (1962-1963).

Préfet au Tchad en 1965, il est en poste au secrétariat général de la Régie Renault de 1966 à 1983.

Administrateur en chef honoraire de la France d'Outremer.

Gilbert Garache est décédé le 17 octobre 2005 à Maisons Laffitte dans les Yvelines où il est inhumé.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes "Libye", "Tunisie"
• Médaille des Blessés

Imprimer