Ordre de la Libération Menu
Albert Floch
<< Tous les compagnons

Albert Floch

1ère CACC
Atelier Lourd de Réparation

Albert Floch est né le 21 mai 1920 à Rouen. Son père était facteur.

Il exerce la profession de couvreur.

Ayant entendu l'appel du général de Gaulle, il décide, sans avoir pu prévenir ses parents, de rejoindre l'Angleterre à bord d'un bateau de pêche, en partance de Brest, au moment où les allemands prenaient la ville.

Après quelques semaines passées dans un camp de transit britannique, Albert Floch s'engage dans les Forces françaises libres, le 28 août 1940 à Londres.

Il est affecté à la 1ère Compagnie de chars et, prenant part à l'expédition de Dakar, embarque à Plymouth, le 31 août 1940.

Il débarque au Cameroun, à Douala, le 3 octobre. Conducteur de chars, il participe à la campagne du Gabon en novembre 1940.

En février 1941, il embarque de Pointe-Noire à destination de Suez, avec la 1ère Compagnie de chars qui rejoint la 1ère Division légère française libre du général Legentilhomme à Qastina en Palestine en avril 1941.

Il entre en Syrie le 8 juin 1941 et est grièvement blessé par éclats d'obus, le 16 juin, alors qu'il conduit son char lors de l'attaque de Kissoué. Son véhicule étant en flammes, ayant la jambe fracassée, il parvient à force de courage et de volonté à se dégager de la tourelle et à attendre sans faiblir pendant plusieurs heures l'envoi des premiers secours. Amputé d'une jambe, il est soigné en Syrie avant d'être évacué sur la Libye en janvier 1942.

Albert Floch est envoyé en Afrique du Sud pour y être appareillé en décembre 1942, d'abord à Durban puis à Johannesburg. Il y reste plusieurs mois avant de rejoindre le 1ère Division française libre en Tunisie en novembre 1943. Il est affecté à l'Atelier lourd de réparation de la Division.

Il prend part à la campagne d'Italie et débarque à Naples le 19 juin 1944 ; le 1er juillet, il est promu au grade de sergent.

Il débarque en Provence le 16 août 1944 et participe à la campagne de France jusqu'à Belfort.

Réformé définitif en octobre 1945, il est employé, dès lors, en qualité d'huissier, à la Chancellerie de l'Ordre de la Libération jusqu'en 1978.

Albert Floch est décédé le 12 février 1999 à Broquiers dans l'Oise où il a été inhumé.

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 25 juin 1941
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39/45 avec palme
  • Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"
  • Médaille Commémorative 39/45
  • Médaille Commémorative de la Campagne d'Italie
Imprimer