Ordre de la Libération Menu
Maurice Ferrano
<< Tous les compagnons

Maurice Ferrano

Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Régiment de Marche du Tchad
GNB

Maurice Ferrano est né le 30 mai 1909 à Toulon.

Engagé volontaire le 5 octobre 1927 au titre du 4e Régiment de tirailleurs sénégalais (4e RTS), il est promu caporal en juin 1928. Affecté au 9e Régiment d'infanterie coloniale (9e RIC), il embarque pour l'Indochine en octobre 1929.

Sergent, il est de retour en métropole en janvier 1932 et affecté au 24e RTS.

De 1934 à 1936, il effectue un second séjour outremer, en Afrique occidentale française, au sein du 7e RTS.

Au printemps 1938, le sergent-chef Ferrano rejoint le Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST) à Fort-Lamy et est affecté au Groupe nomade du Tibesti (GNT).

Il s'engage dans les Forces françaises libres dès l'été 1940 au moment du ralliement du territoire du Tchad.

Avec le RTST, il prend une part effective à toutes les opérations de la Colonne Leclerc. L'adjudant Maurice Ferrano se distingue à Koufra le 25 février 1941 lors d'un coup de main, pénétrant dans les lignes ennemies en attaquant à la grenade sous le feu de l'adversaire et en ramenant, avec un camarade, un officier blessé.

Après la première campagne du Fezzan (Libye) où il s'illustre à nouveau en février et mars 1942, il est promu aspirant à titre exceptionnel le 1er avril 1942.

Il prend part à la seconde campagne du Fezzan, à la suite de laquelle il est nommé sous-lieutenant en mars 1943, puis aux combats de Tunisie avec le Groupe nomade du Borkou (GNB). Il y reçoit sa troisième citation.

Affecté au 1er Bataillon du Régiment de marche du Tchad (RMT) lors de la constitution de la 2e DB à l'été 1943, il prend le commandement de la 2e section de la 3e compagnie sous les ordres du capitaine Sammarcelli.

Promu lieutenant en juin 1944, Maurice Ferrano se distingue en Normandie puis, une nouvelle fois, à Paris en s'emparant du Ministère de la Marine le 25 août 1944 et en faisant plus de cent prisonniers dont plusieurs officiers.

Il est blessé deux fois lors de la campagne des Vosges, le 18 septembre 1944 par écrasement lors d'un combat de chars et le 25 septembre 1944 par éclat d'obus de 88.

Début 1945, il reçoit le commandement de la 4e Compagnie de son Bataillon et termine la guerre en Allemagne avec la 2e DB.

Après la capitulation allemande, Maurice Ferrano se porte volontaire pour le Corps expéditionnaire d'Extrême-Orient, et prend part aux combats de Cochinchine en 1945 et, en 1946, au débarquement d'Haï-Phong et aux combats d'Hanoi.

Il est promu capitaine le 24 septembre 1946. Poursuivant sa carrière militaire, il est breveté parachutiste et sert à la Compagnie parachutiste de l'AEF (1949-1951) puis de nouveau en Extrême-Orient (1953-1955).

Chef de bataillon, il effectue deux séjours en Algérie et quitte l'armée en 1965 avec le grade de lieutenant-colonel d'infanterie de Marine.

Maurice Ferrano est décédé le 9 juillet 1981 à Toulon où il est inhumé.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 mai 1942
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939-45 (5 citations)
• Croix de Guerre des TOE (1 citation)

Imprimer