Ordre de la Libération Menu
Louis Dupuis
<< Tous les compagnons

Louis Dupuis

Bataillon de Chasseurs
BM 11

Louis Dupuis est né le 10 juin 1921 à Beaune en Côte d'Or.

D’abord élève au collège Monge de Beaune puis au lycée Carnot à Dijon, alors qu'il souhaite devenir officier de marine, une vision imparfaite le conduit vers l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr où il entre en 1939 (promotion de "l'Amitié franco-britannique").

Promu sous-lieutenant en mars 1940, il est évacué de Dijon vers Bordeaux avec son unité devant l'avancée allemande.

Refusant l'armistice, il s'évade de France le 21 juin 1940 de Saint-Jean-de-Luz sur le Batory, bateau rapatriant des troupes polonaises en Angleterre, en compagnie de trois camarades parmi lesquels Charles Rossignol.

Engagé dans les Forces françaises libres, il est affecté comme instructeur au Bataillon de Chasseurs de Camberley pendant un an.

A sa demande, il est affecté sur un théâtre d'opérations et rejoint le bataillon de marche n° 11 (BM 11) à sa formation en octobre 1941 au Levant. Louis Dupuis reçoit ses galons de lieutenant en mars 1942 et, en avril, le Bataillon devenu opérationnel, rejoint les rangs de la 2e Brigade française libre du général Cazaud dans le désert de Libye.

Très aimé de ses hommes et apprécié de ses supérieurs, il commande la 5e compagnie du BM 11 et conduit ses tirailleurs avec succès dans les combats de Libye et d'Egypte en 1942. Cité pour les opérations d'El Alamein, il prend part à celles de Tunisie en mai 1943.

Louis Dupuis se distingue ensuite lors de la campagne d'Italie notamment du 17 au 24 mai 1944 lors de l'attaque de Chiaia puis du Rio Forma Quesa et de Pontecorvo.

Il débarque en Provence à la mi-août 1944.

Pendant la bataille de Toulon, au cours d'une action en direction de La Crau, le lieutenant Dupuis devant rétablir d'un versant à l'autre les communications téléphoniques, décide de le faire lui-même, s'exposant aux tirs des snipers allemands. C'est alors qu'il est tué par une balle explosive le 20 août 1944 à Hyères (Var). D'abord inhumé au cimetière de La Londe les Maures dans le Var, Louis Dupuis a été inhumé ensuite au cimetière de Beaune.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Médaille Coloniale avec agrafes "El Alamein", "Tripolitaine", "Tunisie"

Imprimer