Ordre de la Libération Menu
François Dumont
<< Tous les compagnons

François Dumont

Groupe de Bombardement « Lorraine »
GRB1

François Dumont est né le 11 octobre 1918 à Toulouse dans une famille de cultivateurs.

Il s'engage en novembre 1936 dans l'Armée de l'Air, au 137e Régiment d'Aviation au Maroc.

En 1939, il sert dans la 4e Escadrille du 37e RA à Meknès en qualité de soldat de 1ère classe.

Ayant rejoint la France avec son unité fin mai 1940, il refuse la défaite et, avec quelques camarades, quitte Bordeaux le 19 juin pour rejoindre Bayonne.

Ils parviennent à embarquer sur le Président Houduce à destination de Gibraltar. De là, ils rembarquent pour Liverpool où ils arrivent le 13 juillet.

Engagé dans les Forces françaises libres, François Dumont est affecté au Groupe mixte de combat n° 1 sous les ordres du lieutenant-colonel de Marmier à la base de Saint Athan.

Il prend part, sur le Pennland, à l'opération de Dakar en septembre et débarque au Cameroun avant de prendre part à la campagne du Gabon jusqu'à la mi-novembre 1940.

Le 15 décembre 1940, il est affecté à l'escadrille de bombardement n°2 comme mécanicien et promu caporal. Il stationne à Brazzaville, est promu sergent en février 1941 et, après un entraînement au sein du 223 Squadron de la RAF, est affecté au Groupe de Bombardement "Lorraine" dès sa création en septembre 1941.

François Dumont participe aux opérations de Libye comme mécanicien électricien avec le « Lorraine » de novembre 1941 à janvier 1942 avant d'être breveté radio-mitrailleur en mai 1942.

A partir de juin 1942, il suit un stage en Operationnal Training Unit au Kenya et, au retour, survit au torpillage du Mendoza le 1er novembre 1942. Il regagne l'Angleterre en décembre 1942.

Nommé sergent-chef le 15 janvier 1943, il retrouve le « Lorraine » en avril 1943 comme personnel navigant, obtient rapidement son brevet de radio-mitrailleur à Camberley. Il prend part, avec la 2e Escadrille « Nancy », à la campagne sur le front de l'Ouest, effectuant de nombreuses missions avec beaucoup d'entrain et de courage au sein d'un équipage étroitement solidaire et efficace. Il repousse notamment l'attaque d'un chasseur ennemi le 18 août 1943, sans que son avion soit même touché, et ramène sans encombre à sa base un avion endommagé par la DCA ennemie, le 23 décembre 1943.

Promu adjudant le 1er mars 1944, au cours d'une mission de harcèlement de nuit au-dessus du Calvados, le 5 août 1944, son Boston est abattu par la DCA en pleine zone de bataille. Le sergent-chef observateur Cornement et le sergent-chef mitrailleur Ricardou sont tués dans le crash mais le sergent-chef pilote Pierre sera recueilli par des habitants et l'adjudant Dumont réussit, malgré ses blessures par balles et éclats d'obus, à se cacher. Hébergé dans une ferme pendant plusieurs jours, il participe à la résistance jusqu'au 17 août dans la région de Falaise en sabotant les lignes électriques et téléphoniques allemandes et parvient ensuite à regagner les lignes alliées puis la Grande-Bretagne.

Proposé pour la Croix de la Libération dès août 1944, il compte alors 46 missions de guerre dont 5 assauts en vol rasant, et 100 heures de vol de guerre.

En octobre 1944, remis de ses blessures, il sert au Q.G. à Londres, puis, en mars 1945, à l'Etat-major de l'Air à Paris.

François Dumont est promu adjudant-chef avant d'être démobilisé en juin 1946 et de se retirer en Angleterre.

De 1947 à 1961, il est mécanicien radio et télévision puis, de 1963 à 1967, chauffeur à l'Ambassade de France à Londres.

Chiffreur au Ministère des Affaires Etrangères (1967-1981), il sert notamment à l'ambassade de France au Tchad avant de se retirer en Angleterre.

François Dumont est décédé le 2 mai 1997 dans le Comté de Kent en Angleterre. Il a été inhumé à Bearsted en Grande-Bretagne.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Médaille Militaire
• Commandeur de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 1939-45 (4 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"
• Médaille des Blessés
• Médaille des Evadés
• Croix du Combattant 39/45
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre

Imprimer