Ordre de la Libération Menu
Gaston Duché De Bricourt
<< Tous les compagnons

Gaston Duché De Bricourt

Bataillon de Marche n°2
Bataillon du Pacifique

Gaston Duché de Bricourt est né le 14 février 1914 à Poitiers. Son père était directeur d'agence de la Société Générale.

Après des études secondaires à Tours et l'obtention du baccalauréat, il prépare le concours de l'ESM Saint-Cyr au collège Saint-Vincent de Rennes puis au lycée de Toulouse. Admis à l'Ecole en 1934, il en sort deux ans plus tard dans la promotion du Roi Alexandre 1er.

Sous-lieutenant, il sert à Brest pendant un an au 2e Régiment d'infanterie coloniale et est ensuite affecté au 6e Bataillon de tirailleurs sénégalais à Ouagadougou, en Côte d'Ivoire.

Fin mai 1940, il part pour la France avec un corps expéditionnaire de renfort mais, en raison de l'avance allemande, son unité qui doit gagner Brest est déroutée et débarque en Angleterre le 17 juin 1940.

Engagé dans les Forces françaises libres mais ne voulant pas abandonner ses tirailleurs, Gaston Duché de Bricourt est envoyé en juillet 1940 en Gold Coast pour les raccompagner. En août, promu capitaine, il rencontre le commandant Leclerc et le commandant Parant avec lequel il reste à Takoradi avant de gagner Douala au Cameroun avec un détachement de tirailleurs en octobre 1940.

Gaston de Bricourt est alors affecté à Bangui, à la compagnie d'accompagnement du 2e Bataillon de marche de l'Afrique équatoriale française (ou Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari) en formation.

Le Bataillon, communément appelé Bataillon de marche n° 2 (BM 2) est placé sous les ordres du lieutenant-colonel de Roux. Début janvier 1941, le BM2, après avoir reçu son fanion, quitte Bangui pour rejoindre Brazzaville, au Congo, où il reçoit de nouvelles recrues. Il fait de nouveau mouvement vers Durban, en février, avant de gagner Suez, en avril, puis Qastina, en Palestine, où se regroupent les forces terrestres de la France Libre. Le 26 mai 1941, le Bataillon est passé en revue par le général de Gaulle.

Le capitaine de Bricourt prend part à la tête de sa compagnie à la campagne de Syrie en juin 1941.

Après la fin des opérations en Syrie, il est affecté comme officier adjoint du lieutenant-colonel Broche, commandant le Bataillon du Pacifique (BP 1). Le capitaine de Bricourt participe à la campagne de Libye. Il se montre très actif dans les opérations de colonnes mobiles (Jock column) effectuées autour de la position de Bir-Hakeim, dans les régions de El Telim, Bir el Hammarin et Tendeger, avant le début de l'offensive des forces de l'Axe le 27 mai 1942.

Du 1er au 3 juin, il participe avec le BP1 à une opération offensive en avant ligne, à Rotonda Segnali, malgré une forte opposition de l'aviation ennemie.

Pendant les combats de Bir-Hakeim, il assure constamment le commandement de l'observatoire du Bataillon du Pacifique sous les bombardements.

Le 9 juin 1942, le capitaine Duché de Bricourt est tué avec le lieutenant-colonel Broche, dans le bombardement du P.C. du Bataillon. Inhumé dans un premier temps au cimetière de Bir Hakeim, il a été ré-inhumé après la guerre à Guignen en Ille et Vilaine.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 27 mai 1943

Imprimer