Ordre de la Libération Menu
<< Tous les compagnons

Idrisse Doursan

BM 3
Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
BM 15

Idrisse Doursan est né vers 1914 à Makayan, district de Bongor (Tchad).

Engagé volontaire au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST) à Korotoro, il est affecté à la 7e Compagnie. Il mène campagne du 18 décembre 1935 au 4 janvier 1939.

Nommé caporal le 1er janvier 1939, il est promu sergent le 1er juillet 1940.

Le 26 août 1940, date du ralliement du Tchad, Idrisse Doursan entre dans les rangs de la France libre, il est affecté à la 10e Compagnie du Bataillon de Marche n°3 (BM3), à la constitution de ce corps, au Tchad, en décembre 1940.

De février à mai 1941, il participe à la campagne d'Erythrée et notamment au combat de Cub-Cub, où il est cité à l'ordre de la Brigade pour sa vaillante conduite. Il est également présent au combat de Keren du 14 au 28 mars 1941.

Embarqué à Massaoua le 6 mai 1941, il débarque à Suez le 9 mai. Arrivé le lendemain à Qastina, il est décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle, le 26 mai.

Il prend ensuite part à la campagne de Syrie du 9 juin au 19 juillet 1941 et est nommé sergent-chef le 1er septembre 1941.

En Libye, lors du siège de Bir-Hakeim, en mai et juin 1942, il est fait prisonnier mais il est libéré le lendemain par les troupes anglaises. Le BM3 est ensuite envoyé sur le Tchad via le Soudan anglo-égyptien.

Idrisse Doursan arrive au Tchad en septembre 1942, où il est affecté au RTST, le 13 décembre 1942.

En février 1943, la 9e Compagnie du RTST devient le BM 15, qui est dirigé sur l'Afrique du Nord via le Nigeria et l'AEF (mars 1944). Idrisse Doursan parvient en Afrique du nord le 1er avril 1944.

Muté au 3e RTS le 16 septembre 1944, rengagé pour trois ans pour compter du 8 mars 1945, il sert en Tunisie et au Maroc.

Après son admission à la retraite comme adjudant, en 1948, Idrisse Doursan est intégré dans la Garde territoriale du Tchad ou il obtient le grade d'adjudant-chef. Il remplit ensuite les fonctions d'officier de liaison pour la garde nationale des départements du Ouaddaï et de Biltine.

Idrisse Doursan est décédé le 10 juillet 1965, à Abéché (Tchad), où il est inhumé, au cimetière militaire.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939-1945
• Croix du Combattant
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille Coloniale avec agrafe "Erythrée", "AFL"

Imprimer