Ordre de la Libération Menu
Pierre Delsol
<< Tous les compagnons

Pierre Delsol

1er Bataillon d'Infanterie de Marine
Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique

Pierre Delsol est né le 18 février 1909 à Clairac dans le Lot-et-Garonne dans une famille d'agriculteurs.

Il effectue en 1928 son service militaire au 10e Régiment de dragons.

Rendu à la vie civile en novembre 1929, il redevient agriculteur à Clairac.

En avril 1934, il décide de s'engager au Régiment d'infanterie coloniale du Maroc (RICM).

En juillet 1934 il est affecté au 19e Régiment mixte d'infanterie coloniale (19e RMIC) et embarque pour l'Indochine où il passe quatre années.

Promu caporal en mars 1936 puis caporal-chef en juillet 1937, il retourne en métropole et rejoint les rangs du RICM.

Il débarque à Beyrouth en août 1939 et d'être affecté au 24e Régiment d'infanterie coloniale (24e RIC) et promu au grade de sergent en septembre 1939.

Refusant la défaite, dès l'annonce de l'armistice, Pierre Delsol, avec le lieutenant de Laborde-Noguez et en entraînant ses hommes rejoint la 3e compagnie du 24e RIC du capitaine Folliot qui a décidé de passer en Palestine pour continuer à se battre. Il quitte Tripoli et, via Beyrouth, avec de faux ordres de mission, passe la frontière le 27 juin 1940 pour rejoindre les Britanniques.

Réunis au camp de Moascar, les volontaires français décident de prendre le nom de 1er Bataillon d'infanterie de marine (1er BIM) et constituent, pour les Britanniques, le premier élément des Free French (Français libres).

Dès septembre 1940, le sergent Delsol prend part avec les Britanniques à la première campagne de Libye avec la 1ère compagnie du BIM. Blessé par des éclats de mine le 22 octobre 1940 au cours d'une reconnaissance à Sidi-Barrani, il parvient malgré ses souffrances à prendre des dispositions pour maintenir la sécurité de son groupe, distant de 25 kilomètres de tout secours.

Pierre Delsol combat en Syrie en juin 1941 et est promu sergent-chef deux mois plus tard.

Avec son unité, au sein de la 1ère Brigade française libre du général Koenig, il participe à la deuxième campagne de Libye ; nommé adjudant en avril 1942, il est présent à la bataille de Bir-Hakeim (27 mai-11 juin 1942) et celle d'El Alamein en octobre 1942 avec son unité devenue entre-temps le Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique (BIMP), né de la fusion entre les forces rescapées de Bir-Hakeim du 1er BIM et du Bataillon du Pacifique (BP 1).

L'adjudant Delsol prend part ensuite à la campagne de Tunisie (ligne Mareth, Djebel Garci) et, récemment promu adjudant-chef, embarque avec le BIMP à Bizerte, le 3 mai 1944, pour l'Italie. Il se distingue pendant l'attaque du Girofano où, durant la nuit du 11 au 12 mai 1944, il prend le commandement de la Compagnie, tous les officiers étant morts ou blessés. Au cours des jours suivants, pendant l'avance de San Giorgio, il maintient le calme et la confiance parmi les hommes, permettant le rétablissement d'une situation difficile.

Promu sous-lieutenant, il débarque à Cavalaire le 16 août 1944. Chef de section à la 3e compagnie du Bataillon, il se distingue à l'Oratoire, au Golf Hôtel et à La Mauranne où, le 23 août 1944, il entraîne ses hommes à l'assaut de la position ennemie. Blessé par balle à l'épaule droite (il sera amputé), il ne se laisse évacuer qu'une fois les derniers éléments de la Compagnie arrivés à sa hauteur.

Après des séjours à l'Hôpital de Marseille et à celui d'Alger, il est affecté en avril 1945 à l'Ecole des cadres d'Aix-en-Provence où il termine la guerre.

Pierre Delsol est ensuite affecté en Nouvelle-Calédonie (1949-1952) et promu capitaine en juillet 1951.

De 1954 à 1956, il sert en Indochine où il est commandant de compagnie au 19e Régiment mixte d'infanterie coloniale (19e RMIC) avant de terminer sa carrière au Camp marin de Fréjus en 1961. Il exerce par ailleurs de nombreuses activités dans les associations patriotiques depuis cette date.

Pierre Delsol est décédé le 2 juillet 1987 à Nice. Ses obsèques se sont déroulées à Fréjus où il a été inhumé.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Libye 1940-1941", "Bir-Hakeim", "Libye 1942-1943", "Tunisie" - "Tripolitaine" - "E-O"
• Médaille des Blessés
• Croix du Combattant 39/45
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
• Officier de l'Etoile Noire (Bénin)
• Commandeur du Nicham El Anouar
• Bronze Star Medal (USA)

Imprimer