Ordre de la Libération Menu
Emile Da Rif
<< Tous les compagnons

Emile Da Rif

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Alias : Degand

Emile Da Rif est né le 10 octobre 1914 à Falcade dans les Dolomites italiennes, d'un père maçon et d'une mère ménagère.

Arrivé en France à l'âge de six ans, septième d'une famille de neuf enfants, il vit à Gernay dans le Haut Rhin jusqu'en 1933.

A cette date, il s'engage dans la Légion étrangère pour cinq ans, après avoir travaillé comme aide-maçon dans les Alpes (en 1931) et en Isère (en 1932).

Promu caporal en janvier 1935, il sert à la 1ère compagnie du 4e REI au Maroc de 1934 à 1937. En 1938, Emile Da Rif renouvelle son engagement, cette fois-ci pour dix ans, et est promu sergent en septembre 1939.

Il rejoint la 13e Demi-brigade de marche de la Légion étrangère avec laquelle il participe à l'expédition de "Norvège" et aux combats de Bjervik et Narvik en mai et juin 1940 pour lesquels il reçoit une citation.

Rapatrié en Grande-Bretagne avec l'ensemble du corps expéditionnaire, il fait le choix de poursuivre la guerre et s'engage le 1er juillet 1940 dans les Forces françaises libres du général de Gaulle, sous le nom d'Emile Degand.

Promu sergent-chef, il participe, Avec la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère (13e DBLE), à l'opération de Dakar fin septembre 1940 puis aux campagnes d'Erythrée (combats de Keren et de Massaoua) et de Syrie en 1941.

Adjudant en octobre 1941, il prend part ensuite, au sein de la 1ère Brigade du général Koenig, à la campagne de Libye. Chef de section à la 6e compagnie du 2e Bataillon de la 13e DBLE, il se distingue lors de la résistance de Bir-Hakeim (Libye).

Blessé par éclats de grenade à l'Himeimat (El Alamein) en Egypte le 24 octobre 1942, il conserve néanmoins son commandement jusqu'à la fin de l'action.

A la fin de la campagne de Tunisie, l'adjudant Degand est mortellement frappé par un obus de gros calibre, à dix kilomètres à l'ouest d'Enfidaville, le 12 mai 1943 en début de matinée. Il a été inhumé au Cimetière français libre sur la route Enfidaville-Kerouan.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 26 août 1943
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939-1945 (4 citations)
• Croix du Combattant 39/45
• Médaille Coloniale avec agrafes "Maroc", "Erythrée", "Libye", "Bir-Hakeim"
• Médaille des Blessés

Imprimer