Ordre de la Libération Menu
Henri Cotteret
<< Tous les compagnons

Henri Cotteret

BM 5

Henri Cotteret est né le 25 janvier 1922 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), dans une vieille famille malouine, de parents commerçants.

Il a 18 ans lorsqu'il entend l'appel du général de Gaulle. Il décide immédiatement de rallier l'Angleterre en s'évadant de France.

Il contracte à Londres, le 1er juillet 1940, un engagement pour la durée de la guerre dans les Forces françaises libres.

Très vite, son instruction terminée, Henri Cotteret est nommé caporal en mars 1941.

Promu sergent en juin 1941, il est envoyé au Cameroun, au 1er Régiment de Tirailleurs du Cameroun. Début 1942, le 3e Bataillon du 1er RTC devient le Bataillon de Marche n° 5 (BM 5), en formation sous les ordres du commandant Gardet. Henri Cotteret est affecté à la 1ère compagnie en février 1942.

En mars 1942, le BM 5 quitte l'AEF pour la Syrie où il est rattaché à la 2e Brigade de la 1ère Division française libre.

En octobre 1942, Henri Cotteret prend part à la campagne d''Egypte (El-Alamein) puis aux opérations de Tunisie en mai 1943, notamment à la bataille de Takrouna.

Il combat en Italie à partir d'avril 1944. Le 24 mai, il se porte au secours d'un chef de bataillon blessé en première ligne et le ramène malgré les tirs de mortiers. Le 12 juin, dans la région de Bagno Reggio, il contribue fortement, malgré un tir adverse violent, à réduire une position ennemie.

Il débarque en Provence à Cavalaire, le 16 août 1944 et prend part à la prise de Toulon et de Hyères. A l'automne 1944, il combat dans les Vosges où il se distingue par la capture de nombreux prisonniers.

Le sergent-chef Cotteret participe aux combats de Belfort puis d'Alsace avant de terminer la guerre, en avril-mai 1945, dans les Alpes, au massif de l'Authion où il effectue d'audacieuses patrouilles dans des secteurs difficiles et abondamment minés.

Démobilisé le 30 juin 1945, Henri Cotteret retourne à Saint-Malo où, d'abord à la tête d'un petit commerce, il se lance, quelques années plus tard, dans une entreprise de bateaux en plastique, qu'il dirige pratiquement jusqu'à sa mort.

Son frère aîné Marcel est aussi un grand nom de la résistance, il a été exécuté par les Allemands au Mont Valérien le 2 décembre 1943. Son autre frère a fait toute la guerre au sein des Forces navales françaises libres (FNFL).

Henri Cotteret est décédé le 24 janvier 1970 à Saint-Malo où il est inhumé.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes "AFL", "Libye", "Tunisie"
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre

Imprimer