Ordre de la Libération Menu
Roméo Antoniotti
<< Tous les compagnons

Roméo Antoniotti

BM 11
BM 3

Roméo Antoniotti est né le 6 janvier 1914 à Cassis, dans une famille de mineurs.

Maçon et chauffeur de poids-lourds, il effectue son service militaire en 1935-1936 au 99e Régiment d'infanterie alpine (99e RIA).

Rappelé comme réserviste le 2 septembre 1939, le caporal Antoniotti est incorporé au 14e Régiment de Zouaves.

Envoyé sur le front dans la région de Forbach, il prend part à la campagne de Belgique (Namur, Liège).

Replié en France avec son unité, il est blessé à la jambe par éclats d'obus à Valenciennes le 21 mai 1940 puis est évacué de Dunkerque vers l'Angleterre le 24 mai et hospitalisé à Birmingham.

Ayant entendu l'Appel du 18 juin, il s'engage dans les Forces françaises libres le 1er juillet 1940 à Delville Camp et est affecté à la compagnie mixte du capitaine Durif.

Il participe à l'expédition de Dakar puis aux opérations de ralliement du Gabon à la France libre en novembre 1940.

En décembre 1940, le caporal-chef Antoniotti est affecté au Bataillon de marche n° 3 (BM 3) récemment créé et placé sous les ordres du commandant Garbay. Avec le BM 3, il prend une part active à la campagne d'Erythrée au cours de laquelle il est de nouveau blessé, par balle et par éclats d'obus, le 21 février 1941, lors de l'attaque de Kub-Kub.

Evacué sur le Soudan, il est promu sergent en juillet 1941 et affecté en mai 1942 au Bataillon de marche n°11 avec lequel il combat en Egypte, en Libye et en Tunisie.

Sergent-chef en janvier 1944, il participe à la campagne d'Italie et de France où il débarque, en Provence le 16 août 1944. Cité dans les Vosges pour n'avoir pas hésité à s'exposer pour ramener le corps de son chef de section tué au combat, il termine la guerre dans le sud des Alpes, au massif de l'Authion.

Démobilisé avec le grade de sergent-chef, il est chauffeur de poids-lourds aux chantiers navals de La Ciotat avant sa mise à la retraite pour maladie et invalidité.

Roméo Antoniotti est décédé le 23 avril 1990 à Marseille. Il est inhumé à Roquefort-la-Bédoule dans les Bouches-du-Rhône.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Libye", "Tunisie"

Imprimer