Ordre de la Libération Menu
Maurice Choron
<< Tous les compagnons

Maurice Choron

Groupe de Chasse « Ile de France »

Maurice Choron est né le 7 novembre 1911 à Béthisy Saint-Pierre (Oise).

Membre de l'aéroclub de Crépy-en-Valois, il est appelé sous les drapeaux le 1er octobre 1932 et fait son service militaire dans l'aviation où il obtient son brevet de pilote militaire.

En 1936, grâce à l'un de ses amis, il trouve un travail sur une station école d'avions Potez dans l'Est.

Il devient ensuite moniteur à Nice, puis à l'aéro-club d'Ajaccio.

En 1938, de retour à Paris, Maurice Choron prend la direction de la section d'aviation prémilitaire du Club Aérien de Paris.

En 1939, il est envoyé à Graulhet (Tarn) pour diriger une école élémentaire de pilotage, puis à Toulouse comme élève officier d'aviation.

Le 24 juin 1940, le sergent-chef Choron embarque à Port-Vendres sur l'Apapa qui, via Gibraltar, le conduit début juillet 1940 en Angleterre. Engagé dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il est alors titulaire de près de 2 000 heures de vol et détaché à la Royal Air Force.

En août et septembre 1940, il s'entraîne particulièrement sur Hurricane à l'Operationnal Training Unit n° 6 (OTU n°6).

A la mi-septembre, il est affecté au 64 Squadron de la RAF et commence ses missions de guerre sur Spitfire. Il est le premier pilote de chasse français à prendre part à la Bataille d'Angleterre. Le 1er novembre 1940, il détruit un Heinkel 115 et multiplie les patrouilles.

Le 15 mars 1941, le sous-lieutenant Choron est nommé Compagnon de la Libération et membre du Conseil de l'Ordre de la Libération, en remplacement du sous-lieutenant Bouquillard tué en combat aérien deux jours plus tôt.

En juillet 1941 il est affecté au 609 Squadron. Le 7 août, il effectue une mission d'escorte d'appareils Lysander au-dessus de la Manche et endommage deux Messerschmitt 109. Le surlendemain, il abat un nouveau ME 109 (victoire probable) et un autre le 27 août.

De nouveau, le 17 septembre, Maurice Choron abat un ME 109.

Le 21 octobre, son Spitfire est endommagé en combat aérien et il est contraint à l'atterrissage forcé au retour. Le 27 octobre il abat probablement un Focke-Wulfe.

En novembre 1941, Maurice Choron est affecté comme moniteur à l'OTU n° 61 avant de rejoindre, le 9 avril 1942, le Groupe de Chasse Ile-de-France (Squadron 340), sous les ordres du capitaine de corvette Philippe de Scitivaux.

Le lendemain, 10 avril 1942, lors de la première sortie du Groupe Ile-de-France, le lieutenant Maurice Choron est abattu en combat aérien alors qu'il venait probablement de détruire un Focke-Wulfe 190. Son avion, ainsi que celui du wing commander Michael Robinson, disparaît en mer à proximité de Calais.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 13 mars 1941
• Croix de Guerre 1939-1945
• Médaille de la Résistance
• Croix de Guerre (Belgique)
• 1939-1945 Star avec agrafe "Battle of Britain" (GB)
• Air Crew Europe Star (GB)
• War Medal (GB)

 

Imprimer