Ordre de la Libération Menu
Guy Chaumet
<< Tous les compagnons

Guy Chaumet

BCRA
DMR
Réseau Ali-Tir
BOA
DGER

Alias : "Mariotte", "Cissoide"

Guy Chaumet est né le 12 janvier 1913 à Caen dans le Calvados.

Il est secrétaire d'attaché commercial à Vienne (1932) avant d'effectuer son service militaire au 24e Régiment d'infanterie en 1934.

Il reprend ses fonctions d'attaché commercial à Chicago (1935) et à La Haye (1938).

Le 3 septembre 1939, il est mobilisé au 205e RI. En février 1940, il est versé dans l'armée de l'air en tant qu'élève pilote à Pau, au Bataillon 136. En août, il est démobilisé et se voit offrir un poste au Ministère de l'Industrie.

En mars 1941, il rejoint le réseau de la France libre "Ali-Tir" en qualité d'agent P.2, mais il est arrêté le 6 décembre et reste en prison à Fresnes pendant presque une année.

Libéré le 17 novembre 1942, il réussit à gagner Londres par une opération pick-up sur Lysander, le 22 décembre. Incorporé aux Forces aériennes françaises libres (FAFL) le 12 janvier 1943, il est détaché au Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) et effectue des stages à l'école des parachutistes et dans plusieurs unités de la Royal Air Force.

Le 16 août 1943, il est parachuté en France, en tant que chef du Bureau des opérations aériennes (BOA) de la région B (Bordeaux). Chargé de mission de 2e classe, avec le grade de commandant et sous le pseudonyme de "Mariotte" (physicien du XVIIème siècle), il organise entièrement la structure de son service et réussit à réceptionner des envois d'armes et de matériel. Il monte plusieurs opérations pour évacuer ou accueillir des résistants recherchés par les autorités. Il est aidé pour cela de son jeune frère Daniel et de Claude Bonnier (Hypoténuse) ou encore Jacques Nancy (Sape).

A la suite de l'arrestation du délégué militaire et de nombreux chefs locaux durant l'hiver 1943-1944, parmi lesquels Hypoténuse, Guy Chaumet quitte précipitamment le Bordelais. Le 25 février 1944, son travail est désormais impossible.

Au mois de mars 1944, il est nommé, avec le grade de lieutenant-colonel, chargé de mission de 1ère classe, délégué militaire de la région A (Lille) dont le titulaire vient d'être arrêté. Dans des conditions dangereuses, Chaumet, sous le pseudonyme de "Cissoide", réorganise les réseaux dont il a la charge.

Après le débarquement, il dirige personnellement des opérations de sabotage sur les canaux du nord, organise les maquis de l'Aisne et parvient à protéger les mines de charbon ainsi que les principaux établissements industriels de la région. Blessé en service commandé dans l'Aisne au mois de juillet, il est mis en congé de maladie en octobre 1944.

Attaché commercial à Londres en 1945, puis à Moscou en 1948, il devient conseiller commercial à Djakarta (1951), chef des services d'expansion économique aux Indes (1953) avant d'être affecté à Lisbonne en 1957.

Chef de la mission commerciale au Caire en 1961, puis à Varsovie l'année suivante, Guy Chaumet est, en 1965, délégué permanent de la France auprès du secrétariat exécutif de l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) à Genève.

De 1966 à 1971, il est Conseiller commercial hors classe à Washington et termine sa carrière à Lisbonne (1971-1978).

Guy Chaumet est décédé le 19 avril 1980, à Farnham en Grande-Bretagne, où il résidait avec sa femme et leurs deux enfants adoptifs. Il a été incinéré.


• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 19 octobre 1945.
• Commandeur de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 1939-1945
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Croix du Combattant
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Distinguished Service Order (GB)
• Croix de guerre belge
• Officier de l'Ordre de Léopold II (Belgique)

Imprimer