Ordre de la Libération Menu
Georges Canépa
<< Tous les compagnons

Georges Canépa

GRB1
Groupe Bretagne

Georges Canépa est né le 8 juillet 1913 à Beausoleil (Alpes-Maritimes) dans une famille modeste dont les ressources ne lui permettait pas de poursuivre des études.

Il s'engage dans l'Armée de l'Air au 37e RA le 19 juillet 1931 à 18 ans. A Bordeaux il obtient le brevet supérieur de mécanicien avion en 1933.

Sergent, il est muté au Maroc et prend part aux dernières opérations de pacification du protectorat.

Son unité transférée en Algérie, Georges Canépa y acquiert le brevet de mitrailleur en avion. Sergent-chef en 1939, son escadrille est stationnée dans le sud-est de la France puis, en juin 1940, à Alger.

Il refuse l'armistice et décide avec quelques camarades de prendre un avion pour rejoindre Gibraltar. Le départ d'Alger a lieu le 2 juillet mais, faute de terrain apte à recevoir le bimoteur, ce dernier se pose sur la mer au pied du rocher.

Georges Canépa rejoint l'Angleterre par bateau le 17 juillet 1940. Engagé dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il est affecté au Groupe réservé de Bombardement n° 1 (GRB 1) avec lequel il prend part à la campagne du Gabon, aux bombardements sur Koufra début 1941.

Passé au Groupe de bombardement "Bretagne", il participe aux opérations de la première campagne du Fezzan. Promu sous-lieutenant le 15 décembre 1942, il prend part à la suite de l'épopée de Leclerc jusqu'en Tripolitaine (2e campagne du Fezzan).

Georges Canépa, navigateur et mitrailleur, réussit avec son équipage à obtenir, le 9 janvier 1943 la reddition d'une colonne italienne évacuant Mourzouk (plus de 100 hommes).

Puis, comme bombardier, chef de section et de formation sur Marauders, il participe aux campagnes d'Italie, de France et d'Allemagne. Le commandement Américain lui décerne l'Air Medal, puis la Distinguished Flying Cross et la Presidential Unit Citation "pour son extraordinaire réussite au cours des opérations aériennes qui contribueront à la complète défaite de l'ennemi."

Capitaine à la fin de la guerre et commandant d'escadrille, Georges Canépa passe son brevet de pilote et se spécialise dans le transport aérien.

En 1952 il commande une base aérienne en AEF avant d'être promu lieutenant-colonel en 1954.

L'année suivante, il est affecté à l'Etat-major des Forces aériennes alliées puis, en 1956, il obtient son brevet de pilote d'hélicoptères. Le 1er décembre 1956, il prend le commandement d'une escadre d'hélicoptères à Boufarik en Algérie. En dépit de ses lourdes charges de commandement, il participe personnellement à de nombreuses missions aériennes.

Georges Canépa décède le 3 septembre 1957, lorsque son appareil est abattu par les rebelles dans la région de Medéa. Il est inhumé au cimetière de Thiais (Val-de-Marne).

Il totalisait 5 100 heures de vol, 110 missions de guerre et 106 missions de maintien de l'ordre.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 26 septembre 1945
• Croix de Guerre 39/45 (6 citations)
• Croix de la Valeur Militaire
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Médaille Coloniale avec agrafes "Koufra", "Fezzan", "Fezzan-Tripolitaine"
• Médaille de l'aéronautique
• Médaille d'Or de l'Aéro-club de France
• Distinguished Flying Cross (USA)
• Air Medal (USA)
• Presidential Unit Citation (USA)

Imprimer