Ordre de la Libération Menu
Pierre Brisdoux Galloni D'istria
<< Tous les compagnons

Pierre Brisdoux Galloni D'istria

Groupe de Chasse « Ile de France »
Groupe de Chasse « Alsace »
Squadron 198

Fils de notaire, Pierre Brisdoux Galloni d'Istria est né le 20 octobre 1914, à Alger.

Il fait ses études au lycée d'Alger puis à l'Ecole des Roches en Normandie. Docteur en droit, il est licencié de chimie générale et de mathématiques.

En 1936, il passe son brevet de pilote civil à l'Ecole Henriot de Bourges. Sursitaire, il est appelé au service militaire en septembre 1939 et versé à sa demande dans l'armée de l'air. Affecté comme EOR à la base d'Avord, il est nommé sous-lieutenant en janvier 1940.

En mars 1940 il est muté à Chartres, à la Base aérienne 122 qui se replie en juin 1940 à Cazaux. Il tente de rejoindre l'Angleterre le 18 juin, échoue et est démobilisé à perpignan le 9 août 1940.

Il se replie alors dans sa propriété de Saint-Fargeau et, le 20 novembre, avec un camarade, l'aspirant Louchet, traverse la ligne de démarcation pour rejoindre Marseille. Là, les deux hommes obtiennent un sauf-conduit pour l'Algérie.

Fin décembre 1940, il quitte Colomb-Béchar, en camion, il tente de rejoindre les Forces françaises libres. Arrêté comme « déserteur » à Niamey, il est reconduit à Colomb-Béchar fin janvier 1941. Avec quelques camarades, le capitaine Lanusse, les aspirants Bernard Louchet et Henri Jourdain et trois soldats marocains, il gagne le Tchad, par le Sahara, le nord du Niger, le désert du Ténéré et le Tibesti tout en étant poursuivi par les forces de Vichy. Un incroyable parcours de plusieurs milliers de kilomètres, dont 400 à dos de chameau et 500 à pied réalisé en deux mois qui lui vaut d'être condamné à mort pour trahison par le tribunal militaire de Dakar.

Le général de Gaulle, à Fort-Lamy, se déplace en avion à Zouar pour les accueillir en mai 1941. Envoyé en stage à l'Operationnal training Unit n°71 à Ismaïlia en juin 1941, il est ensuite affecté au 73 Squadron de la Royal air Force.

Pierre Brisdoux rejoint le Groupe de chasse "Alsace" dès sa création en septembre 1941 et participe à la défense des côtes de Syrie et de Palestine.

Lieutenant en mars 1942, il prend part à la campagne de Libye avant d'être envoyé en Grande-Bretagne où il parvient en mars 1943, après un voyage de trois mois.

Après un stage à l'OTU n° 52, il est affecté en juillet 1943 au 340 Squadron "Ile de France", il assure la défense des côtes de Grande-Bretagne et remplit des missions offensives sur le nord de la France. Le 6 juin 1944, il participe ainsi au débarquement. A ses heures perdues, il exerce ses talents de dessinateur en caricaturant ses camarades.

Après un nouveau passage en OTU où il se familiarise avec le Typhoon, il est affecté, à la fin du mois d'août 1944, au 198 Squadron (la fameuse escadrille anglaise Killer Squadron) qui sert sous les ordres du commandant Yves Ezanno. C'est au cours d'une mission sur le quartier général de l'Organisation Todt à Hoevelaken près d'Utrecht (Hollande) qu'il est abattu le 8 décembre 1944.

Capitaine, il a accompli plus de 700 heures de vol, dont 200 de vol de guerre au cours de 80 missions offensives.

D'abord inhumé au cimetière hollandais d'Amersfoort, son corps est ensuite définitivement transféré au cimetière du Père Lachaise à Paris.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Médaille Coloniale avec agrafe " Libye "
• Médaille des Evadés

Imprimer