Ordre de la Libération Menu
Raphaël Briard
<< Tous les compagnons

Raphaël Briard

Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Régiment de Marche du Tchad
BM 4

Fils d'un artisan-maçon, Raphaël Briard est né le 11 décembre 1914 à Dives-sur-Mer dans le Calvados.

Il est engagé volontaire dans l'armée en 1933 et sert dans l'infanterie coloniale.

En 1940, il est sergent-chef méhariste au Groupe nomade du Borkou (GNB) au Tchad et se trouve à Fort-Lamy au moment de l'armistice.

Il y entend l'appel du 18 juin et, le 16 juillet, avant le ralliement du Tchad, passe au Nigeria britannique avec six camarades et de l'armement.

Raphaël Briard sert pendant un mois au Nigeria Regiment de l'armée britannique puis rejoint, par la Gold Coast, le Bataillon de marche n° 4 (BM 4). Il participe aux ralliements du Cameroun et du Gabon et notamment aux combats de Libreville en novembre 1940.

Il se porte volontaire pour les opérations de Koufra menées en Libye par le colonel Leclerc et, affecté au 1er peloton de la Compagnie portée du Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST), il est blessé par une balle qui lui traverse la poitrine devant la position le 18 février 1941. Evacué sur le Cameroun, il est nommé adjudant le 1er mars 1941 et rejoint le Tchad après sa convalescence le mois suivant. .

Il participe ensuite avec le 3e peloton de la 1ère Compagnie de découverte et de combat de la Colonne Leclerc à la première campagne du Fezzan en février-mars 1942 puis à la seconde et aux opérations de Tripolitaine et de Tunisie, de décembre 1942 à mai 1943.

Nommé adjudant-chef à la fin de la campagne de Tunisie, Raphaël Briard fait partie des anciens qui vont former la 2e Division blindée sous les ordres du général Leclerc. Il est affecté au 1er Bataillon du Régiment de marche du Tchad (RMT).

En août 1944, il débarque en Normandie avant de participer à la libération de Paris puis aux campagnes d'Alsace et d'Allemagne. Il termine la guerre à Berchtesgaden en 1945 avec le grade de sous-lieutenant.

Raphaël Briard poursuit sa carrière militaire dans l'Infanterie de Marine jusqu'en 1958, date de son départ à la retraite comme capitaine.

Il est ensuite directeur régional d'une société technico-commerciale, la Sotest, jusqu'à son décès le 26 mai 1980 à Fréjus dans le Var. Il a été inhumé à Saint-Raphaël.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 14 juillet 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Croix de Guerre des TOE
• Médaille Coloniale
• Médaille des Blessés

Imprimer