Ordre de la Libération Menu
Michel Abalan
<< Tous les compagnons

Michel Abalan

Bataillon de Chasseurs
GRCA
1er Régiment de Marche de Spahis Marocains
BTS Pool

Michel Abalan est né à Brest le 5 juin 1920, son père était représentant d'assurances.

Bachelier, il prépare pendant un an, à Brest, le concours d'admission à l'Ecole de Saint-Cyr, qu'il passe en 1940.

Mais, dès le 18 juin 1940, sans attendre les résultats du concours, refusant la défaite, il choisit de passer en Angleterre.

Le 19 juin, il embarque à Brest avec quelques camarades et des militaires français sur une vedette des Ponts-et-Chaussées à destination de l'île d'Ouessant.

Après une nuit sur place, il embarque à nouveau sur un charbonnier, le Mousse Le Moyec, qui le débarque le 21 juin à Plymouth. Il s'engage dans les Forces françaises libres, le 29 juin 1940, à Londres.

Versé d'abord au Bataillon de Chasseurs au camp de Delville, il embarque le 30 août 1941 à destination de Pointe-Noire où il débarque le 2 octobre.

A Brazzaville, il est affecté au Bataillon du Pool puis, dirigé sur le Levant en décembre 1941, il est ensuite affecté aux Spahis Marocains, en janvier 1942, au Groupe de Reconnaissance de Corps d'Armée (GRCA) à Damas avec le grade de brigadier.

Il participe successivement avec son unité aux campagnes d'Egypte, de Libye et de Tunisie, où, jeune gradé radio, il gagne sa première citation à l'ordre de la Division au combat de l'Oued Gragour, le 6 mars 1943, pour avoir fait preuve " du plus grand sang-froid " sous le feu de l'ennemi. Admis à suivre les cours d'élève aspirant à Sabratha en Tripolitaine, il est promu au grade d'aspirant en juin 1943

Affecté au même moment au 1er Régiment de Marche de Spahis Marocains qui se constitue sous ce nom en Tripolitaine, Michel Abalan part pour le Maroc dans le cadre de la formation et de l'entraînement de la 2ème DB du général Leclerc.

Débarqué en Grande-Bretagne en avril 1944 avec l'ensemble de la 2ème DB, Michel Abalan débarque en Normandie le 31 juillet 1944 avec le 1er Régiment de Marche de Spahis Marocains.

Au cours des opérations de Normandie, il se distingue le 19 août 1944 devant Argentan, à la tête d'éléments portés d'un peloton de reconnaissance. Blessé par balle à la tête, il prend part, cependant, à la libération de Paris, le 25 août.

Lors de la campagne des Vosges et de l'avance sur Strasbourg, il se dépense sans compter. Le 17 novembre, alors qu'il commande un peloton du 6ème Escadron Porté, il procède avec un total succès au nettoyage des bois de Bremeuil et s'attaque à une compagnie allemande de 140 hommes ; le lendemain, à Parux en Meurthe-et-Moselle, remplissant sa mission avec un plein succès, il refoule devant lui l'infanterie ennemie et lui inflige des pertes sévères. Blessé par éclats d'obus et cité une deuxième fois, il est évacué et bientôt promu au grade de sous-lieutenant.

Il rejoint son unité pour prendre part à la campagne d'Alsace puis, en mars 1945, aux opérations du front de La Rochelle avant de terminer la guerre en Allemagne en mai 1945.

Démobilisé en septembre 1945, il est intégré dans le corps des administrateurs des services civils de l'Indochine, avec le grade d'attaché de liaison administrative.

Il sert en Indochine et au Tonkin où il reçoit une citation à l'ordre de la Brigade pour avoir, entre mars et juin 1948, apporté une aide des plus efficaces aux opérations de pacification en pays Muong.

A partir de 1950, administrateur adjoint puis administrateur des Colonies, il est affecté en AEF, à Brazzaville puis au Gabon, où il occupe, en 1959 et 1960 les postes de Préfet par intérim et d'adjoint au Préfet de l'Ogooué-Maritime à Port-Gentil.

De 1961 à 1976, il est chargé de mission à l'Education Nationale.

Michel Abalan est décédé le 16 février 2000 à Saint-Renan dans le Finistère et a été inhumé à Porspoder (29).


• Commandeur de la Légion d'Honneur - décret du 13 mai 1996
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Croix de Guerre 1939-45 (2 citations)
• Croix de Guerre des TOE
• Médaille des Evadés
• Croix du Combattant 39/45
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Médaille des Blessés
• Médaille Coloniale avec agrafes "Libye", "Tunisie", "Extrême-Orient".
• Médaille Commémorative de la France Libre
• Officier de l'Etoile d'Anjouan

Imprimer