Ordre de la Libération Menu
Aloïzo Waleina
<< Tous les compagnons

Aloïzo Waleina

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
2ème Régiment de Chasseurs Parachutistes
4ème BIA
1er BIA

Aloïzo Waleina est né le 14 avril 1913 à Riga en Lettonie.

Il s'engage à Londres le 28 août 1940, sous le nom de Jules Brasse et à titre étranger, dans les Forces françaises libres pour la durée de la guerre. Naturellement affecté à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère, il reçoit une formation militaire en Angleterre.

Le 17 décembre 1940 il embarque à destination de l'Erythrée où il débarque le 15 février 1941.

Il prend part à la campagne d'Erythrée au cours de laquelle il est blessé par des éclats de grenade, le 15 mars 1941, au début de la bataille pour la prise de Keren.

Les 21 et 22 mars il participe comme volontaire à une reconnaissance à l'intérieur du dispositif ennemi et contribue à ramener trois prisonniers ainsi que des renseignements intéressants sur l'ennemi.

Il prend part ensuite, du 6 au 9 avril 1941, aux combats de Massaouah. Stationné en Palestine en mai et juin 1941, il prend part aux opérations de Syrie et en septembre 1941, il est affecté au 3e Bataillon de Légion étrangère (3e BLE) et promu caporal. Il participe à la campagne de Libye et notamment aux combats de Bir-Hakeim à l'issue desquels, le 16 juin 1942, il est affecté au 2e BLE.

En octobre 1943 il s'engage dans l'Armée de l'Air au Moyen-Orient, au 1er Bataillon d'infanterie de l'Air (1er BIA) qui devient en novembre le 4e BIA. Il est alors dirigé vers l'Angleterre pour y suivre sa formation de parachutiste.

Le 6 juin 1944, il est parachuté en Bretagne avec son unité qui devient, le mois suivant, le 2e Régiment de chasseurs parachutistes (2e RCP). Il participe à différentes opérations sur la Loire (Spencer) et en Belgique (Franklin).

De retour en Angleterre en février 1945, il prend part à une dernière mission le 8 avril 1945 quand le 2e RCP est parachuté en Hollande. Lors de l'atterrissage, il est blessé au péroné.

Il termine la guerre avec le grade de sergent et est démobilisé en juin 1945.

Aloïzo Waleina se retire alors à Londres.

Par jugement en date du 24 octobre 2008, le Tribunal de Grande Instance de Paris a déclaré absent M. Aloïzo Waleina, Compagnon de la Libération, qui n'a plus reparu ni donné de ses nouvelles depuis 1948.


• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafe "Erythrée"
• Military Medal (GB)
• Croix de Guerre (Pays-Bas)

Imprimer