Orden de la Liberacíon Menu
De la ligne Maginot à Berchtesgaden

De la ligne Maginot à Berchtesgaden

RENCONTRE-DÉDICACE

Mercredi 14 décembre à 18 heures

Salle de conférence du musée

Quel parcours exceptionnel et hors du commun que celui de Bernard Grouselle. Malgré le temps qui passe, il n’a oublié aucun détail des années passées sous l’uniforme de gros drap kaki d’artilleur de la ligne Maginot ou celui du GI porté à la 2e division blindée. Grâce à une écriture particulièrement vivante et un certain sens de l’humour, il rend son récit passionnant et fait découvrir aux lecteurs sa vie de soldat sur la ligne Maginot pendant la « drôle de guerre », son engagement face à l’offensive allemande à l’Ouest à partir du 10 mai 1940, sa capture et sa captivité en Allemagne. Le récit se fait alors plus lent et on découvre la vie d’un prisonnier de guerre dans une ferme allemande. « La plupart de mes camarades s’étaient déjà installés dans la captivité, vivant au jour le jour et ayant comme seul point de mire courrier et colis ». Mais Bernard Grouselle n’est pas du genre à attendre sagement la fin de la guerre. C’est après trois tentatives d’évasion qu’il rejoint enfin la France et deux tentatives à travers l’Espagne, durant lesquelles il signe son acte d’engagement dans les Forces françaises libres, qu’il finit par rejoindre l’Afrique du Nord. Après un passage au Corps franc d’Afrique, il rejoint le régiment de marche du Tchad de la 2e division blindée du général Leclerc avec lequel il combat de la Normandie jusqu’à Berchtesgaden en mai 1945.

De la ligne Maginot à Berchtegasden, souvenirs d'un Français libre est le récit de Bernard Grouselle. Le texte a été établi, annoté et préfacé par Jordan Gaspin, qui présentera son ouvrage le mercredi 14 décembre dans la salle de conférences du musée de l'ordre de la Libération.

LES AUTEURS

Bernard Grouselle est né en 1916 à Paris. Après la Seconde Guerre mondiale, il travaille dans la téléphonie puis dans l’aéronautique avant d’aller en Australie comme bûcheron dans le bush et géomètre sur le chantier du barrage d’Eildon. Il participe ensuite à la construction de l’aéroport de Tahiti et du Centre d’expérimentation du Pacifique. Il prend sa retraite en 1976 à Dieulefit, où il est décédé en 2008.

Jordan Gaspin est chargé d’études documentaires principal de 2e classe. Il est responsable des collections d’uni­formes et d’équipements du département contemporain du musée de l’Armée aux Invalides à Paris depuis 1996. Passionné d’histoire militaire, il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles sur le militaria des deux guerres mondiales et enseigne à l’École du Louvre dans le cadre du cours de synthèse « Patrimoine et archéologie militaires ».

Entrée libre dans la limite des places disponibles sur réservation obligatoire
01 47 05 35 15
vaguemestre@ordredelaliberation.fr

Entrée des soirées culturelles: 51 bis bd de La Tour Maubourg  I  75007 Paris  I M° La Tour Maubourg - Ligne n°8

Imprimir