Order of the Liberation Menu
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Chateau de Versailles

Exposition temporaire

Le Grand Trianon - Château de Versailles

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon

Jusqu’au 9 novembre 2016

Pour l’exposition temporaire Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon présentée jusqu’au 9 novembre prochain au Grand Trianon, le musée de l’ordre de la Libération a prêté la plaque de grand-croix de l’ordre de l’Eléphant blanc (Thaïlande) d’André Malraux.

L’ordre de l’Eléphant blanc

Royaume millénaire, la Thaïlande, autrefois connue sous le nom de Siam, a réussi à éviter la colonisation occidentale tout en entretenant des relations diplomatiques et commerciales avec l’Europe depuis le XVIe siècle.
Jusqu’au milieu du XIXe siècle il n’existait pas de décorations sur le modèle européen. L’ordre des Neuf Gemmes, réservé aux dignitaires de confession bouddhiste et aux membres de la famille royale, fut créé vers 1857. Il remplaçait alors un très ancien insigne de souveraineté composé d’une chaîne d’or ornée de neuf pierres précieuses censées capter les influences bénéfiques de certaines planètes associées à ces joyaux.C’est afin de pouvoir échanger des décorations avec les autres pays dans le cadre de la rapide ouverture au monde du royaume que fut créé l’ordre de l’Éléphant blanc en 1861. L’ordre de la Maison royale de Chakri est créé en 1882 à l’occasion du 100e anniversaire de la dynastie du même nom. C’est un ordre calqué sur le modèle des ordres chevaleresques européens avec une seule classe pourvue d’un collier. Il est destiné aux souverains et chefs d’État étrangers ainsi qu’à certains membres de la famille royale. La forme de l’insigne reprend celle d’une chakra, roue crantée qui sert d’arme de jet au dieu Vishnou. Au centre de la plaque est figuré l’unalom, signe symbolique protecteur.

Source : www.legiondhonneur.fr

 

Print