Order of the Liberation Menu
26/03 : Inauguration de la place Renouvin

26/03 : Inauguration de la place Renouvin

La place Mireille et Jacques Renouvin sera inaugurée samedi 26 mars à 10h30 à l’intersection des rues de Rennes et Cassette dans le 6e arrondissement de Paris.

Métro : Saint-Sulpice

 

Jacques Serge Pierre Renouvin naît le 6 octobre 1905 à Paris 6e et Francine Paule Mireille Tronchon naît le 31 juillet 1908 à Tulle, en Corrèze.

En novembre 1938, après les accords de Munich, Jacques Renouvin se distingue en giflant publiquement Pierre-Etienne Flandin qui avait cru bon d’adresser un télégramme de félicitations à Hitler. En 1939, il est volontaire pour les corps francs, fait une brillante campagne, est blessé puis fait prisonnier avant de s’évader de l’hôpital où il a été conduit.

Après avoir été démobilisé, il passe en zone sud et fin 1940 rejoint le mouvement clandestin Liberté créé par un petit groupe de professeurs démocrates-chrétiens, où, plus spécialement chargé de la propagande, il organise des commandos de jeunes. Après la fusion entre Liberté et Les Petites-Ailes qui crée le mouvement Combat, il est chargé par Henri Frenay d’organiser les Groupes francs dans toute la zone libre.

Devenu chef national des Groupes francs de Combat en 1942, il est l’un des Français les plus activement recherchés par toutes les polices. Il est arrêté par la Gestapo le 29 janvier 1943 en gare de Brive-la-Gaillarde en même temps que Francine Paule Mireille Tronchon, également résistante, qu’il épousera en prison le 3 août 1943. Transféré à la prison de Fresnes, Jacques Renouvin sera torturé avant d’être déporté le 29 août 1943 au camp de concentration de Mauthausen, en Autriche, où il mourra d’épuisement.

Nommé colonel FFI à titre posthume, il sera fait compagnon de la Libération et Chevalier de la Légion d’honneur.

Print